TRABUC Jean-Baptiste

Par Louis Botella

Charpentier de marine ; syndicaliste du Bois et des Bouches-du-Rhône.

Depuis mai 1887, Jean-Baptiste Trabuc était le représentant de son syndicat, celui des charpentiers, calfats et perceurs des ports de Marseille au sein de l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) des Bouches-du-Rhône. Au début de l’année 1889, il fut remplacé dans cette fonction par Bernard Roudié.

Jean-Baptiste Trabuc eut-il un lien de parenté avec A. Trabuc, vice-secrétaire, en mars 1901, de la chambre syndicale internationale des peintres en bâtiment et parties similaires de Marseille ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171634, notice TRABUC Jean-Baptiste par Louis Botella, version mise en ligne le 22 mars 2015, dernière modification le 22 mars 2015.

Par Louis Botella

SOURCE :L’Ouvrier syndiqué, organe de l’Union des chambres syndicales ouvrières (UCSO) des Bouches-du-Rhône et de la Bourse du travail de Marseille, mai 1887, février 1888, mars 1889 (BNF Gallica).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément