BONNABEL André, Ferdinand, Lucien

Par Jacques Girault

Né le 10 octobre 1917 à Bormes (Var), mort le 20 septembre 2006 à Bormes-les-Mimosas ; maçon ; volontaire en Espagne républicaine ; syndicaliste CGT.

Fils d’un berger républicain, Bonnabel reçut les sacrements catholiques et obtint le Certificat d’études. Habitant Bormes, il travaillait comme ouvrier maçon à Toulon (Var) ; syndiqué depuis 1935, il était membre des Jeunesses communistes. Il effectua son service militaire dans la Marine, puis dans le Génie comme télégraphiste. Il partit volontaire dans les Brigades internationales en Espagne en février 1937 « pour mes idées révolutionnaires » expliquait-il en 1981. Sur le front de Jarama, il participa à la prise de Banaste et devint commissaire politique du onzième Bataillon international (Brigade de Tito). Marié à Bormes en mai 1938, il eut huit enfants qui reçurent les sacrements catholiques.
Mobilisé en août 1939 comme agent télégraphiste dans le Génie à Montpellier, signalé par la Préfecture du Var en 1942 en raison de son séjour en Espagne, il fut inquiété par les troupes italiennes d’Occupation. Après la guerre, toujours ouvrier maçon, il fut secrétaire du syndicat CGT de Bormes-Le Lavandou de 1948 à 1955. Il était aussi pompier volontaire. En 1981, il faisait partie de l’Association des volontaires en Espagne et de l’ARAC.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17166, notice BONNABEL André, Ferdinand, Lucien par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 7 M 4.10. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément