LAMART Lucien

Par Émeric Tellier, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 3 septembre 1920 à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis), exécuté en représailles le 16 août 1944 à Domont (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; dessinateur industriel ; résistant des Forces françaises de l’Intérieur (FFI) ou victime civile ?

Lucien Lamart était le fils de Gaston Alfred et de Céline Marie Émilienne Chatelain. Militant de l’Union syndicale CGT des travailleurs de la métallurgie de la région parisienne, Lucien Lamart, dessinateur industriel, travaillait au 62 quai de Jemmapes à Paris (Xe arr.) et résidait rue Auguste Bance à Arnouville-lès-Gonesse (Seine-et-Oise, Val-d’Oise). Âgé de vingt-quatre ans, il était célibataire. Membre des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI), il était parti camper pour le 15 août et il fut surpris avec trois amis, Auguste Defontaine, Robert Gourrier et René Queux, en forêt de Carnelle (Val-d’Oise). Présumés maquisards, ils furent arrêtés et détenus comme otages puis conduits avec les otages de Nerville, à la feldgendarmerie d’Enghien (Seine-et-Oise) pour y être interrogés. Un ordre de déménagement de la kommandantur ayant probablement été donné, ils furent emmenés par les SS et fusillés à la mitrailleuse à 18h45, sur le chemin vicinal n° 1, à environ 60 mètres du carrefour des "Quatre-Chênes" à Domont, le 16 août 1944.
Son corps repose au cimetière communal d’Arnouville-lès-Gonesse et une rue, anciennement rue de la Prairie, porte son nom dans cette commune.
Il obtint la mention "Mort pour la France" le 6 avril 1945.
Son nom figure sur le monument aux morts du cimetière communal et sur la plaque commémorative "Aux victimes de la barbarie hitlérienne" et "Aux jeunes patriotes tués au combat", à Arnouville-lès-Gonesse (Val-d’Oise) et sur le monument commémoratif des fusillés, à Domont (Val-d’Oise).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171679, notice LAMART Lucien par Émeric Tellier, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 22 mars 2015, dernière modification le 25 juillet 2017.

Par Émeric Tellier, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. MRN. — Archives Nervilloises, août 1944 "La Tragédie", dossier de Vincent et Claude Danis.— Maitron, monographie des lieux d’exécution : Domont, Carrefour des Quatre-Chênes (12-16 août 1944) .— Mémorial GenWeb.— État civil, acte de décès mairie de Domont.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément