BRICOUT Émile, Auguste

Par Émeric Tellier

Né le 10 août 1917 à Clichy (Hauts-de-Seine), mort le 25 août 1944 à l’Hôpital Bichat à Paris (XVIIIe arr.).

Militant de l’Union syndicale CGT des travailleurs de la métallurgie de la région parisienne, Émile Bricout était salarié de l’usine Voirin, il est sergent brancardier volontaire de la Défense passive, membre des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) – Libération Nord.

Il décède le 25 août 1944 à l’Hôpital Bichat à Paris (XVIIIe arr.), après avoir été grièvement blessé lors de l’attaque de la caserne Clignancourt, 100 boulevard Ney.
Déclaré mort pour la France, il est décoré Chevalier de la Légion d’Honneur.
Son corps repose dans le carré militaire du cimetière parisien de Pantin (Seine-Saint-Denis).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171698, notice BRICOUT Émile, Auguste par Émeric Tellier, version mise en ligne le 22 mars 2015, dernière modification le 11 janvier 2019.

Par Émeric Tellier

SOURCES : Arch. MRN. — Site internet GenWeb. — Site internet de Gilles Primout sur la Libération de Paris.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément