BONNEAU Adrien, René, Mathieu

Par Jacques Girault

Né le 10 décembre 1924 à Grez-en-Bouëre (Mayenne), mort le 17 juin 2018 à Tulle (Corrèze) ; professeur en Corrèze ; militant syndicaliste (SNES, FEN, puis SNALC).

Fils d’un gendarme et d’une institutrice publique, originaires de la Corrèze, Adrien Bonneau fut élève aux collèges Rotrou à Dreux (Eure-et-Loir, 1935-1939), puis Cabanis à Brive (Corrèze, 1940-1942). Après des études aux facultés des lettres de Clermont-Ferrand et de Lyon, il obtint le certificat d’aptitude à l’enseignement dans les collèges (Lettres classiques) en 1949 et fut nommé professeur au lycée de garçons Edmond Perrier de Tulle (Corrèze), où il effectua toute sa carrière jusqu’à sa retraite en 1986. Il se maria en mai 1958 à Sancoins (Cher) avec une professeur de lettres classiques. Ils eurent un fils.

Adrien Bonneau, secrétaire de la section (S1) du Syndicat national de l’enseignement secondaire en 1951, fut élu secrétaire de la section départementale de la Fédération de l’Education nationale en 1954-1955. En désaccord avec la FEN tant sur la question algérienne que sur maints aspects de sa doctrine laïque, il fut mis en minorité et contraint de se retirer en 1959.
En 1961, il adhéra au Syndicat national autonome des lycées et collèges, et devint en 1974 président de l’union locale de la Confédération générale des cadres et membre titulaire de son conseil d’administration régional. Il le resta tant que le SNALC fit partie de la CGC. Selon son témoignage, "à la CGC, où la fonction publique était numériquement faible", il fit "véritablement la connaissance du monde du travail" au contact de "salariés qui connaissaient déjà la précarité de l’emploi. Cela m’a conduit à constater rétrospectivement que le syndicalisme enseignant était, dans son ensemble, passablement étriqué et complaisamment replié sur lui-même".

Bonneau "consacra une partie non négligeable" de ses activités à l’éducation populaire et participa, de 1977 à 1993, au sein du comité de l’Alliance française de Tulle, à l’organisation du concours européen de langue française. Élu, en 1986, au conseil d’administration de la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze, il en assura les fonctions de secrétaire général (1988-1993).

Ses obsèques religieuses furent suivies de l’inhumation à Voutezac (Correèze).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17187, notice BONNEAU Adrien, René, Mathieu par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 7 novembre 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Renseignements fournis par l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément