BIETH Auguste

Par Léon Strauss

Né le 1er février 1905 à La Wantzenau (Bas-Rhin), exécuté sommairement le le 7 décembre 1944 à Gambsheim (Bas Rhin) ; volontaire FFI du Bas-Rhin homologué DIR.

Auguste Bieth était le fils d’Aloïs et de Franziska Wagner. Il se maria le 29 septembre 1936 à Gambsheim (Bas-Rhin) avec Maria Mathilde Kirstenberger, où il était domicilié.
Il entra dans la Résistance au Secteur de Strasbourg campagne et sous-secteur de Gambsheim. Il figure fin février 1945 dans l’organe départemental de la Résistance comme FFI mort au combat lors de la Libération de Strasbourg ou aux bords du Rhin, mais sur le monument aux morts de Gambsheim, il est identifié comme victime civile fusillé sans jugement par l’ennemi.
Selon le site Mémoire des Hommes (Ministère de la Défense), Auguste Bieth fut bien exécuté sans jugement le 7 décembre 1944 après avoir été capturé par l’ennemi et homologué DIR et FFI.
Son acte de naissance porte la mention « Mort pour la France » le 29 novembre 1944 à Gambsheim signée Le greffier 3 mai 1971.
Il reçut la Médaille de la Résistance à titre posthume par décret du 25 janvier 1973 publié au JO le 10/02/1973.
Son nom figure sur le monument aux morts, à Gambsheim (Bas-Rhin).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171958, notice BIETH Auguste par Léon Strauss, version mise en ligne le 27 mars 2015, dernière modification le 20 décembre 2021.

Par Léon Strauss

SOURCES : SHD-AVCC Caen, AC 21 P 23070 et Vincennes GR 16 P 59227 (à consulter). — L’Alsace libérée, Strasbourg, 28 février 1945. — www. Memorial-Gen. Web. — www. AERI, notice par Éric Le Normand.— Mémoire des Hommes.— État civil (acte de naissance n° 8).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément