QUÉAU Jean, François, Marie

Par Annie Pennetier

Né le 6 novembre 1881 à Pleyber-Christ ( Finistère), exécuté le 8 août 1944 à La Roche-Maurice (Finistère) ; ouvrier agricole ; résistant isolé.

Ouvrier agricole de Pleyber-Christ, Jean Quéau fut fusillé pour n’avoir pas voulu céder son attelage aux soldats allemands qui se repliaient sur Brest.

Deux mois après le départ des troupes allemandes, une personne découvrit son corps dans le bois du Pontois, dans la commune de La Roche-Maurice, qui avait abrité un camp des marins de la Kriegsmarine et où six résistants avaient été fusillés le 31 juillet 1944 après avoir été jugés par le tribunal allemand de Landerneau. Voir Thomas Le Moan. Nous ne savons pas si c’est la cas de Jean François Quéau.

Son nom figure sur la stèle des victimes de la barbarie nazie,ornée d’une croix de Lorraine, dans le bois près des ruines du Château de la Roche Maurice .

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article171995, notice QUÉAU Jean, François, Marie par Annie Pennetier, version mise en ligne le 8 mars 2016, dernière modification le 11 mars 2021.

Par Annie Pennetier

SOURCES : Association Château et patrimoine rochois. — Mémorial GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément