BONNET Baptistin [BONNET Antoine, Jean-Baptiste, dit]

Par Jacques Girault

Né le 5 mai 1870 à Montauroux (Var), mort le 1er octobre 1956 à Montauroux ; menuisier ; maire socialiste de Montauroux.

Fils d’un menuisier-ébéniste d’opinions socialistes qui fut conseiller municipal de 1899 à 1907, Baptistin Bonnet reçut tous les sacrements catholiques et obtint le certificat d’études primaires. Après son service militaire dans l’artillerie à Nîmes (Gard), Bonnet, artisan charron, menuisier et propriétaire à Montauroux, marié dans la commune en septembre 1898, père de deux enfants, fréquentait le cercle de la Jeune France. Mobilisé au début de la guerre, affecté pendant deux mois à la garde d’un pont dans le Sud-Est, il fut envoyé dans la région parisienne pour exercer son métier dans une usine travaillant pour l’armée. Il revint dans son foyer vers 1917.

Élu conseiller municipal, le 30 novembre 1919 avec 116 voix sur 253 inscrits, Bonnet devint maire. La préfecture indiquait qu’il appartenait à la SFIO (il en était membre avant 1914) et qu’il devint par la suite « républicain-socialiste ». Lors de l’élection législative de 1924, il était membre de la commission exécutive du comité général varois pour l’élection rouge. Il fut réélu, le 3 mai 1925, avec 120 voix sur 258 inscrits, le 5 mai 1929, sur une « liste d’union républicaine socialiste et d’intérêt local » avec 138 voix sur 260 inscrits et le 5 mai 1935, avec 112 voix sur 257 inscrits. La préfecture indiquait qu’il était « socialiste indépendant ». Selon son fils, il redevint membre du Parti SFIO à la fin des années 1930. Il n’exerçait plus alors que le métier de menuisier. Président de la coopérative locale et du syndicat agricole pendant quelques années, il était aussi membre de l’Union coopérative florale dont le siège était à Grasse (Alpes-Maritimes). Révoqué en octobre 1941, en rapport avec la Résistance, il fut réélu maire SFIO en avril-mai 1945 et en octobre 1947.

Une rue du village porte son nom depuis 1977.

Son fils Paul, Antoine Bonnet, né à Montauroux, le 17 juillet 1902, se maria à Montauroux en juin 1925. Retraité de la SNCF, il fut conseiller municipal « divers gauches » de 1953 à 1963. Il mourut le 2 novembre 1993 à Nice (Alpes-Maritimes).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17207, notice BONNET Baptistin [BONNET Antoine, Jean-Baptiste, dit] par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 14 septembre 2020.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 2 M 7 28 3, 30 2, 32 1,32 2, 35 3 ; 14 M 7 2 ; 18 M 94 ; 3 Z 2 12. — Presse locale. — Renseignements fournis par le fils de l’intéressé. — Notes de Jocelyne George.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément