PEILLON Joanny

Par Louis Botella

Cheminot ; syndicaliste autonome puis CGT de la Loire.

En 1933, Joanny Peillon était le secrétaire central pour le réseau PLM (Paris-Lyon-Méditerranée) de la Fédération générale des mécaniciens et chauffeurs (FgMC).

La FgMC adhéra à la CGT et Joanny Peillon, mécanicien de route au dépôt, fut élu, à l’automne 1935, secrétaire général adjoint du syndicat CGT des cheminots de Saint-Etienne, secrétaire de la section technique des mécaniciens et chauffeurs au sein de ce syndicat, trésorier adjoint de l’Union des syndicats CGT de cheminots du réseau PLM (Paris-Lyon-Méditerranée)...

Lors de l’assemblée générale du 25 septembre 1936, il fut élu secrétaire du syndicat de Montbrison ; il avait alors succédé à ce poste à Antoine Beaucoup.

En septembre 1938, il fut signalé comme étant toujours membre du bureau de l’Union des syndicats du Sud-est de la SNCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172231, notice PEILLON Joanny par Louis Botella, version mise en ligne le 5 décembre 2018, dernière modification le 9 juillet 2020.

Par Louis Botella

SOURCES : Arch. Dép. Vaucluse, 10 M 3. — Le Cheminot Syndicaliste, organe de l’Union de syndicats du PLM puis du Sud-est, 10 décembre 1935, 10 février, 25 mars, 10 juillet, 25 octobre 1936, 10 février, 25 septembre 1938 (Institut d’histoire sociale de la Fédération CGT des cheminots).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément