SCHWARTZ Georges

Par Léon Strauss

Né le 3 novembre 1885 à Schiltigheim (Basse-Alsace annexée), mort le 30 septembre 1970 à Schiltigheim (Bas-Rhin) ; ouvrier ferblantier ; président de la section socialiste SFIO de Schiltigheim ; adjoint au maire de Schiltigheim de 1937 à 1940 et de 1945 à 1959.

Georges Schwartz était le fils de Benjamin Schwartz, voiturier, et de Madeleine née Bender, tous deux protestants luthériens. Ouvrier ferblantier, il travailla dans sa ville natale à la Comessa, usine de constructions mécaniques fondée en 1920. Dans sa jeunesse, il pratiqua l’haltérophilie dans une association sportive affiliée au mouvement ouvrier. Plus tard, il fut l’un des dirigeants des Amis des Jardins ouvriers.

Militant socialiste SFIO, président de la section socialiste de Schiltigheim en 1939, il était entré au Conseil municipal du maire socialiste Adolphe Sorgus* en 1935 et fut élu 2e adjoint en février 1937 à la suite de la démission d’Émile Metzmeyer. En 1939 – 1940, il s’occupa de la population de la ville évacuée en Haute-Vienne. Après la Libération, l’arrêté préfectoral du 12 mai 1945 le rétablit dans sa fonction d’adjoint au maire et il reprit la présidence de la section socialiste. Il fut réélu 2e adjoint en septembre 1945 et devint 1er adjoint du maire de droite Georges Ritter en octobre 1947. Il n’était plus que 3e adjoint dans la deuxième municipalité Ritter élue en avril 1953. Il ne figura plus dans la 3e municipalité Ritter (devenu CNI) élue en 1959.

Georges Schwartz avait épousé le 17 octobre 1919 à Schiltigheim Marie-Louise Krenker : le couple eut cinq enfants.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172263, notice SCHWARTZ Georges par Léon Strauss, version mise en ligne le 11 avril 2015, dernière modification le 11 avril 2015.

Par Léon Strauss

SOURCES : Freie Presse, Strasbourg, 8 juin 1939. — Presse libre , 31 janvier 1946. — Républicain d’Alsace, 6 novembre 1965. — Armand Peter (dir.), Schiltigheim au XXe siècle, Strasbourg, 2007. — État civil de Schiltigheim.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément