SABDE Fernand, Henri, Paul

Par Émilie Willemin

Né le 27 novembre 1888 à Lodève (Hérault), mort le 17 février 1962 à Saint-Jean-d’Angély (Charente-Maritime) ; principal de collège ; militant amicaliste puis syndicaliste.

Fils d’instituteurs à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), Fernand Sabde, élève du collège puis du lycée de Montpellier (Hérault), bachelier en 1907, obtint une licence d’histoire en 1909 et un diplôme d’études d’histoire en 1910 à la Faculté des Lettres de Montpellier. Il tira de ce dernier un article paru dans les Annales de Géographie en 1914 sous le titre « La vie de pêche littorale entre Agde et Aigues-Mortes ». Exempté du service militaire, délégué pour l’enseignement de l’histoire aux collèges d’Agde (Hérault, 1910) puis d’Uzès (Gard, 1911), il fut nommé professeur au collège de Lunel (Hérault) en 1914.

Fernand Sabde se maria en septembre 1915 avec une institutrice, fille d’un directeur d’école de Lunel. Le couple eut deux enfants. Veuf, il se remaria en septembre 1945 avec une institutrice au collège de Saint-Jean-d’Angély.

Sabde, mobilisé de mars 1915 à mars 1916 à l’hôpital de Lunel, continuait ses cours, puis fut envoyé aux armées (novembre 1916-mars 1919). Il obtint en octobre 1918 l’examen d’officier d’administration du service de santé.

Fernand Sabde reprit un poste de professeur d’histoire au collège de Béziers (Hérault) avant de devenir principal du collège de Cassel (Nord) en octobre 1920. Il obtint deux ans plus tard la direction du collège Denfert-Rochereau et de l’école d’agriculture d’hiver annexée de Saint-Maixent (Deux-Sèvres) où il enseignait aussi les lettres et l’histoire. Nommé principal du collège de Saint-Jean-d’Angély en 1928, il continua à enseigner tandis que sa femme, institutrice dans les classes enfantines du collège, s’occupait de la pension. Il le dirigea jusqu’à sa retraite en 1953.

Fernand Sabde était le trésorier de la régionale de Poitiers de l’Amicale des principaux dès 1926, puis de l’Amicale nationale des principaux en 1933-1934. Puis il fut secrétaire puis vice-président de cette amicale.

Membre de la loge maçonnique locale (Grand-Orient de France) selon le secrétaire d’État à l’Éducation nationale et à la Jeunesse, le 3 juin 1941, Sabde n’avait pas « rompu tout attache avec les sociétés secrètes mais continuerait à exercer en ce domaine une activité ». En difficulté avec la municipalité, il entretenait des relations avec les milieux gaullistes dont des professeurs de son établissement.

A la Libération, membre du conseil académique, Fernand Sabde fut nommé au Conseil supérieur de l’Éducation nationale.

Il devint le président de l’Amicale des directrices et principaux des collèges de France et de l’Algérie, reconstituée par ses soins. Il œuvra pour le passage de l’Amicale au Syndicat national des directrices et principaux des collèges classiques de la métropole, des territoires d’Outre-Mer et de l’étranger, créé le 17 juillet 1946, à la suite du vote de l’assemblée générale du 17 avril 1946. Le syndicat adhéra à la Fédération de l’Éducation nationale et il en fut le premier secrétaire général. Puis il travailla activement à la fusion du Syndicat national des directrices et principaux des collèges classiques avec la section des directeurs de collèges modernes du Syndicat national des collèges puis après la fusion, du Syndicat national de l’enseignement secondaire. Il fut par la suite membre d’honneur et à vie du Syndicat national des directrices et principaux des collèges classiques et modernes. Il travailla activement à la réalisation du syndicat unique des administrateurs de lycées et collèges. Il fit partie du Comité d’union des chefs d’établissements fondé le 23 juin 1949 puis fut membre titulaire du bureau intersyndical des administrateurs de lycées et collèges fondé en juin 1951. Il s’intéressait particulièrement aux questions relatives à la démocratisation de l’enseignement et restait très attaché à la neutralité et à la laïcité dans les établissements scolaires. Il décéda le jour de la première réunion du syndicat unifié, le Syndicat national des personnels de direction des lycées.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172546, notice SABDE Fernand, Henri, Paul par Émilie Willemin, version mise en ligne le 26 avril 2015, dernière modification le 18 janvier 2017.

Par Émilie Willemin

SOURCES : Arch. Nat., F17 16084, 25537. — Arch.PPO, 77W644. — Notes de Jacques Girault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément