SAGASPE Pierre, André. Pseudonyme dans la Résistance : Saturnin ou Saturnier

Par Alain Dalançon, Jean-Luc Marquer

Né le 23 mai 1903 à Iholdy (Basses-Pyrénées/Pyrénées-Atlantiques), sommairement exécuté le 31 juillet 1944 à Saint-Andéol (Isère) ; professeur ; résistant de l’Armée secrète, homologué FFI.

Photo de Pierre Sagaspe.
Photo de Pierre Sagaspe.

Pierre, André Sagaspe était le fils d’un couple d’instituteurs, Jean Sagaspe et Marie Apphardoy. Il fut élève de l’École normale d’instituteurs de Poitiers (Vienne) puis intégra l’École normale supérieure de Saint-Cloud (section sciences) promotion 1924-1926.

Professeur délégué à l’école primaire supérieure de Craponne (Rhône), il épousa le 26 décembre 1928 à Saint-Donat-sur-l’Herbasse (Drôme), Édith Meillon, sa collègue de l’EPS de Craponne.

Il était dans les années 1930 professeur délégué à l’école primaire supérieure de Bourg-de-Péage (Drôme), commune jouxtant Romans-sur-Isère, sur la rive gauche du fleuve.

En 1944, il rejoignit le maquis du Vercors, secteur 8 de l’AS-Isère. Il faisait partie de l’état-major. Lors de la tentative d’évacuation du maquis du Vercors à la fin juillet 1944, il fut tué par les Allemands, le 31 juillet 1944, à Saint-Andéol, au hameau de Bourmenu. D’abord blessé à la cuisse et au ventre, il fut achevé à coup de crosse et de talons puis d’une balle de revolver. Il fut dépouillé de ses papiers, de sa montre, de son stylo et de son alliance. Son corps fut abandonné quatre ou cinq jours et enterré là où il était tombé. Sa dépouille fut ensuite exhumée et enterrée à Romans le 27 septembre.

La mention "Mort pour la France" lui fut décernée et il fut homologué résistant, membre des Forces françaises de l’Intérieur. Son nom figure sur un monument commémoratif érigé sur le lieu de sa mort à Sant-Andéol, sur le monument aux morts d’Iholdy, sur les plaques commémoratives dédiées aux professeurs et anciens élèves du lycée Triboulet à Valence (Drôme) et de l’École normale de Poitiers (Vienne), et sur la plaque commémorative apposée dans l’escalier d’honneur de la mairie de Romans-sur-Isère.

Une rue porte son nom à Bourg-de-Péage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172553, notice SAGASPE Pierre, André. Pseudonyme dans la Résistance : Saturnin ou Saturnier par Alain Dalançon, Jean-Luc Marquer, version mise en ligne le 26 avril 2015, dernière modification le 16 mai 2021.

Par Alain Dalançon, Jean-Luc Marquer

Photo de Pierre Sagaspe.
Photo de Pierre Sagaspe.

SOURCES : SHD Vincennes, GR 19 P 38/16 — GR 16 P 529814 (à consulter) — AVCC Caen, AC 21 P 149076 (à consulter) — Mémoire des hommes — Mémorial GenWeb — Archives remises à l’AERD par le fils d’André Vincent-Baume, puis déposées aux Arch. Dép. Drôme. — Arch. Dép. Drôme, 132 J 1. — Cdt Pons, De la Résistance à la Libération, rééd. 1987, p. 281. — Joseph La Picirella, Témoignages sur le Vercors, 14e édition, 1991, p. 347. — Arch. IRHSES (bulletin du SNCM, n°2, juin 1945). —. www.museedelaresistanceenligne. — État civil d’Iholdy. — Notes de Robert Serre.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément