SAILLET Marcel, Alphonse

Par Jacques Girault, Rémy Pergoux

Né le 17 octobre 1907 à Ballaison (Haute-Savoie), mort le 8 avril 1987 à Thonon (Haute-Savoie) ; PEGC ; militant du SNI ; militant socialiste puis communiste en Haute-Savoie.

Marcel Saillet avant 1939
Marcel Saillet avant 1939

Fils d’un cultivateur, Marcel Saillet, pupille de la Nation, titulaire du brevet supérieur, devint instituteur en 1926. Devenu directeur de l’école primaire de garçons de Chamonix, il y créa un cours complémentaire de quatre classes. Avec Gaston Missilier, il innova dans son organisation et tous les élèves de CM2 passaient en 6eme pour s’initier à l’Anglais. En fin d’année, ils pouvaient intégrer la classe préparant le certificat d’études primaires. Au début de la guerre, mobilisé au col des Montets, il resta enseigner dans l’école qui accueillait des enfants réfugiés.

Il effectua son service militaire dans les chasseurs alpins à Briançon (Hautes-Alpes) en 1927-1928 comme sergent. Il se maria en juillet 1934 à Chamonix (Haute-Savoie) avec la fille d’un employé dans une compagnie des chemins de fer. Le couple eut deux enfants.

Membre du Syndicat national (CGT) depuis 1926, membre du conseil syndical de la section départementale du SNI, il fut élu comme délégué du personnel. Il fut un des fondateurs de l’auberge de jeunesse des Pèlerins à Chamonix en 1936.

Saillet adhéra au Parti socialiste SFIO de 1930 à 1937 et fut le trésorier de la fédération socialiste SFIO.

Après la guerre, Marcel Saillet adhéra au Parti communiste français en 1945 à Chamonix. Il devint secrétaire adjoint des sections communistes de Chamonix puis de Saint-Julien-en-Genevois.

En 1949, il quitta Chamonix pour diriger, avec son épouse comme intendante, un aérium avec internat, géré par l’Œuvre des villages d’enfants au château de Faverges, et destiné aux enfants des villes (Paris et Lyon essentiellement) mal nourris pendant la guerre. L’établissement devint Institut médico-pédagogique en 1952. Puis il laissa le titre de directrice à son épouse jusqu’à la construction d’un IMPro en 1963. Au début des années 1960, il fut nommé professeur d’enseignement général des collèges à Annecy jusqu’à sa retraite en 1963.

Installé à Annecy, il participa à l’ouverture et à la gestion de deux centres permanents de la Fédération des œuvres laïques (classes de découvertes et colonies de vacances) à Montvauthier Les Houches (vallée de Chamonix) en 1971 et Annecy Les Puisots en 1972.

Retraité, trésorier de la fédération communiste, il fut élu à la commission de contrôle financier de 1968 à 1970. En 1967, il fut candidat au Conseil général dans le canton de Faverges.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172559, notice SAILLET Marcel, Alphonse par Jacques Girault, Rémy Pergoux, version mise en ligne le 27 avril 2015, dernière modification le 26 mars 2021.

Par Jacques Girault, Rémy Pergoux

Marcel Saillet avant 1939
Marcel Saillet avant 1939
Marcel Saillet dans les années 1960
Marcel Saillet dans les années 1960

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Sources orales. — Renseignements fournis par la famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément