SALOMON Denise [Boulogne-Billancourt]

Par Jacques Girault

Institutrice dans la Seine ; militante du SNI ; militante communiste.

Denise Salomon, institutrice à Boulogne-Billancourt, secrétaire de la sous-section de Boulogne-Billancourt du Syndicat national des instituteurs à la fin des années 1950, militante du courant "Unité et Action", intervint dans plusieurs congrès nationaux du SNI. Le 20 juillet 1957, dans la discussion consacrée aux question d’Outre-mer, elle s’opposa à la motion sur l’Union française présentée par les majoritaires. Le 13 juillet 1962, dans la discussion du rapport moral, elle proposa de populariser le plan Langevin-Wallon.

Membre du Parti communiste français, elle faisait partie du bureau de la section communiste de Boulogne-Billancourt. Après une décision de la commission des cadres d’avril 1957, de renforcer la présence des instituteurs dans le comité fédéral de Seine-Ouest, elle rentra au comité fédéral. Elle ne fut pas reproposée en 1959. Comme d’autres instituteurs de la fédération, elle avait exprimé des désaccords avec les analyses du PCF sur l’évolution de la situation en Hongrie. A la fin de 1958, elle entra au comité de rédaction de L’École et la Nation, périodique communiste sur les questions scolaires et en fut peu après retirée en raison de ses divergences politiques.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172573, notice SALOMON Denise [Boulogne-Billancourt] par Jacques Girault, version mise en ligne le 27 avril 2015, dernière modification le 2 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Presse syndicale et politique. 

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément