BORD André, Roger

Par Jacques Girault

Né le 28 octobre 1925 à Oujda (Maroc) ; intendant universitaire, dirigeant communiste dans la Vienne puis dans les Deux-Sèvres.

Revenu très jeune à Saint-Junien (Haute-Vienne) où son père, gendarme, devenu comptable dans une usine, sympathisant socialiste, André Bord, au début de la guerre, pensionnaire au collège d’Aubusson (Creuse), passait ses vacances chez son oncle à Ahun (Creuse) qui hébergeait des résistants.

Devenu étudiant à Poitiers (Vienne), licencié en droit, il adhéra au Parti communiste français en novembre 1947. Il devint sous-intendant au centre d’apprentissage de Ruelle (Charente). Secrétaire de sa cellule, membre du comité de la section communiste, il fut la cause d’une enquête administrative pour activité politique à l’intérieur d’un établissement d’enseignement au printemps 1948. Nommé quelques mois à Bellac (Haute-Vienne), puis à Civray (Vienne), il fut en poste pendant deux années à Châtellerault (Vienne) où il fut aussi responsable du Mouvement de la Paix. Il devint membre du bureau de la section communiste et entra au comité de la fédération communiste en 1953.

André Bord effectua de petits séjours dans des établissements de la région parisienne (VIIe arrondissement de Paris, Charenton, Alfortville, Vigneux) avant d’être nommé intendant au collège, devenu lycée, technique de Niort (Deux-Sèvres) à la rentrée 1956. Dès son arrivée dans le département, lors de la conférence fédérale de 1957, son intégration dans le comité fédéral fut écartée car il ne fallait pas trop de fonctionnaires. Membre du comité, puis du bureau, puis du secrétariat à partir de 1968, de la section Nord-Est de Niort, il fut admis dans la commission fédérale de contrôle financier en 1962 puis dans le comité fédéral à partir de 1965. Redevenu simple membre du comité de la section de Niort depuis 1970, il retrouva la commission de contrôle financier qu’il présida à partir de 1972. Il quitta le département en 1974 pour devenir intendant à l’université de Poitiers. Il termina sa carrière en tant que chef des services financiers de l’université.

André Bord syndiqué depuis 1948, secrétaire dans la Vienne de la FEN-CGT, secrétaire de la section syndicale du centre d’apprentissage de Châtellerault, adhérait à partir de 1956 au Syndicat national de l’enseignement technique. Il fut ensuite membre du SNIEN et milita pour faire exister la tendance Unité et Action dans ce syndicat.

Bord avait épousé Marguerite Laval, (voir Bord Marguerite), professeur communiste qui divorcée, avait une fille. Le couple eut trois enfants. Bord était le secrétaire du comité de Niort de la Fédération des comités de parents d’élèves à la fin des années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17264, notice BORD André, Roger par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 22 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Renseignements fournis par Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément