BORD Marguerite [née LAVAL Marguerite, Jacqueline]

Par Jacques Girault

Née le 10 février 1924 à Sidi Aïch (Algérie, Constantine), morte le 25 octobre 2007 à La Clotte (Charente-Maritime) ; professeure ; militante communiste, militante syndicaliste du SNET puis du SNES dans les Deux-Sèvres.

Fille d’instituteurs sympathisants communistes (son père adhéra au Parti communiste après la guerre), Marguerite Laval obtint une licence et un diplôme d’études supérieures de lettres classiques.

Elle enseigna au lycée municipal de Fontenay-le-Comte (Vendée), au centre d’apprentissage de Bressuire (Deux-Sèvres) puis entra à l’École normale nationale d’apprentissage de Toulouse en 1950.

Nommée au centre d’apprentissage de Vimy (Meurthe-et-Moselle), elle fut secrétaire de la section du syndicat de l’enseignement technique CGT. Nommée au lycée technique de Niort (Deux-Sèvres) à la fin des années 1950, elle milita au Syndicat national de l’enseignement technique puis au Syndicat national des enseignements de second degré. Elle était secrétaire de la section syndicale (S1) de son lycée et devint secrétaire départementale (S2) du SNES au début de la décennie 1970.

Divorcée, mère d’une fille, elle épousa André Bord, intendant universitaire, militant communiste et syndicaliste. Le couple eut trois enfants. Son mari étant nommé à l’université de Poitiers (Vienne)en 1974, elle fut mutée au lycée Aliénor d’Aquitaine à Poitiers, où elle termina sa carrière, tout en continuant à militer dans la section du SNES de son établissement.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17265, notice BORD Marguerite [née LAVAL Marguerite, Jacqueline] par Jacques Girault, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 4 mai 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du Comité national du PCF. — Arch. Section académique de Poitiers du SNES. — Renseignements fournis par Alain Dalançon.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément