DE COURSON DE LA VILLENEUVE Alexandre, Georges, René, Marie

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

Né le 19 octobre 1903 à Sedan (Ardennes), exécuté sommairement le 19 août 1944 à Vichy (Allier) par la Gestapo ; capitaine de cavalerie ; résistant, ORA-B.C.R.A./D.G.E.R (services spéciaux de la France combattante).

Issu d’une famille de vieille noblesse bretonne de tradition militaire, fils de Georges Félix Marie Robert Placide et de Anne Marie Louise Perraud de Caire, Alexandre de Courson était Capitaine de cavalerie en 1940, au 3e régiment de chasseurs d’Afrique.
Après avoir rejoint l’Organisation de Résistance de l’Armée (ORA), il entra dans les services spéciaux de la France libre à Alger en septembre 1943 et fut orienté vers le BCRA-DGER à Londres.
Après un séjour dans les camps d’entraînements spéciaux, il fut envoyé en Bretagne le 18 mars 1944 par voie de mer. Il partit à Clermont-Ferrand en tant que Délégué militaire régional (DMR) des F.F.C pour coordonner les groupes régionaux de la Résistance (Nom de code Pyramide). Arrêté par les Allemands le 2 juillet 1944, torturé, il fut exécuté le 19 août 1944.
Homologué au grade de Lieutenant-Colonel, mort pour la France, Chevalier de la Légion d’Honneur.
Son nom est inscrit à Versailles sur le Monument aux Morts 1939-1945 et sur la Plaque commémorative du lycée Hoche.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172734, notice DE COURSON DE LA VILLENEUVE Alexandre, Georges, René, Marie par Claude Pennetier, Dominique Tantin, version mise en ligne le 2 mai 2015, dernière modification le 10 janvier 2019.

Par Claude Pennetier, Dominique Tantin

SOURCES : SHD/AVCC Caen, AC 21 P 113896 (à consulter). —Notes de Jean-Pierre Besse (16 P 16 3939). — MémorialGenWeb.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément