BESSOLES Louis, Philippe

Par André Balent

Né le 1er mai 1911 à Rodez (Aveyron), exécuté sommairement le 17 août 1944 à Sainte-Radegonde (Aveyron) ; plombier ; résistant FFI.

Fils de François Bessoles, employé à l’usine à gaz, et de Marie Selby Creissels, couturière (âgés respectivement de trente-six et trente-et-un ans en 1911), Louis Bessoles, plombier, s’était marié le 30 juin 1932 à Rodez avec Marie-Louise Combes.

Arrêté par les Allemands, sans que l’on en connaisse, le lieu, la date et le motif Louis Bessoles fut emprisonné à Rodez à la caserne Burloup, geôle de la Sipo-SD. Il fut exécuté avec vingt-neuf autres prisonniers résistants le 17 août 1944 en fin de journée au champ de tir de Sainte-Radegonde alors que l’armée allemande abandonnait Rodez. Le détachement de SS de la Luftwaffe exécuta les prisonniers à la mitrailleuse. Bessoles était sans doute un résistant.
Il a reçu la mention « Mort pour la France » en octobre 1945. Homologué IR-FFI.

Voir : Site d’exécution de Sainte-Radegonde (Aveyron), champ de tir

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173015, notice BESSOLES Louis, Philippe par André Balent, version mise en ligne le 19 mai 2015, dernière modification le 10 janvier 2019.

Par André Balent

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes GR 16 P 56405 et Caen SHD/AVCC AC 21 P 708747 (à consulter). — Mémoire des Hommes. — Christian Font, Henri Moizet, Construire l’histoire de la Résistance. Aveyron 1944, Rodez & Toulouse, CDDP Rodez, CDHIP Rodez, CRDP Midi-Pyrénées, 1997, 343 p. [p. 228]. — Site Aveyron Résistance consulté le 26 février 2016. — Notes de Hervé Mollard. — État civil de Rodez (actes de naissance et de décès).

Version imprimable Signaler un complément