HUBERT Jean Joseph.

Par Jean Neuville

Mineur, impliqué dans une coalition à Flavion (aujourd’hui commune de Florennes, pr. Namur, arr. Philippeville) en 1846.

Jean Joseph Hubert fait partie d’un groupe de onze mineurs habitant la commune de Flavion et « travaillant pour leur propre compte », accusés, selon un procès-verbal rédigé le 2 décembre 1846 par le commandant de la brigade de gendarmerie de Rosée (aujourd’hui commune de Florennes), d’avoir fait cessé le travail des mineurs originaires de Corenne (aujourd’hui commune de Florennes), parce qu’ils sont « étrangers » à Flavion.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173147, notice HUBERT Jean Joseph. par Jean Neuville, version mise en ligne le 22 mai 2015, dernière modification le 4 janvier 2020.

Par Jean Neuville

SOURCE : BAYER-LOTHE J., Documents relatifs au mouvement ouvrier dans la province de Namur au XIXe siècle, Ie partie : 1794-1848, Louvain-Paris, 1967, p. 151-153 (Cahiers du Centre interuniversitaire d’histoire contemporaine, 45).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément