SÉVELY Agnès [née RIVES, Agnès, Pauline, Joséphine]

Par Jacques Girault

Née le 18 janvier 1905 à Carcassonne (Aude), morte le 13 août 1995 à Carcassonne ; institutrice dans l’Aude ; militante du SNI.

Fille d’un sous-bibliothécaire au musée qui devint le responsable de la bibliothèque municipale, actif militant du Parti radical-socialiste, libre penseur, Agnès Rives, élève du cours complémentaire, entra à l’École normale d’institutrice de Carcassonne en 1921. Elle devint institutrice en octobre 1924.

Elle se maria en avril 1925 à Carcassonne avec Marcel Saint-Amans, ancien élève de l’Ecole normale d’instituteurs (1920-1923). Le couple eut un garçon. Veuve en avril 1929, elle se remaria en juin 1938 à Carcassonne avec Robert Sévely, qui veuf, avait deux garçons. Gérant de la distillerie Vialade, il devint maire socialiste de Trèbes (Aude) et mourut en 1964. Les trois garçons furent élevés comme des frères.

Dans les années 1930, membre du Syndicat national (CGT), devenu Syndicat national des instituteurs en 1936, engagée dans le Parti socialiste SFIO, elle participa activement aux luttes antifascistes et fut élue au conseil syndical de la section départementale du SNI.

Après la guerre, devenue directrice de l’école maternelle de la Cité à Carcassonne, qui était aussi l’école d’application pour les élèves de l’ENI, membre du conseil syndical de la section départementale du SNI, elle fut présentée par le SNI en position de suppléante aux élections, le 14 juin 1954, du Conseil du premier degré de l’Éducation nationale, dans le collège des directrices ou institutrices d’écoles maternelles. Ses qualités pédagogiques étaient reconnues au-delà des limites du département. Militante très active de la Fédération des œuvres laïques, elle prit sa retraite en 1959.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173193, notice SÉVELY Agnès [née RIVES, Agnès, Pauline, Joséphine] par Jacques Girault, version mise en ligne le 23 mai 2015, dernière modification le 23 mars 2021.

Par Jacques Girault

ICONOGRAPHIE : Agnès Sévely avec ses élèves à la veille de Noël 1952.
Agnès Sévely en 1991.

SOURCES : Renseignements fournis par Robert Saint-Amans son fils. — Presse syndicale.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément