SIGAL Pierre, Marie, Sylvain

Par Jacques Girault

Né le 11 décembre 1926 à Paris (XIVe arr.), mort le 18 mars 2016 à Avize (Marne) ; instituteur dans la Marne ; militant du SNI

Son père, enfant de troupe, fréquenta l’école militaire préparatoire de cavalerie d’Autun (Saône-et-Loire) puis s’engagea en août 1914. Il participa aux combats pendant toute la guerre. Devenu comptable chez Hoover, originaire de l’Aveyron comme son épouse, militant dans les rangs de l’Action française, il fut blessé par balles lors d’une manifestation à Paris.

Pierre Sigal, qui reçut les premiers sacrements catholiques, effectua sa scolarité primaire à Coeuilly, quartier de Champigny-sur-Marne (Seine), fréquenta le cours complémentaire de Champigny puis entra à l’École normale d’instituteurs de Châlons-sur-Marne (Marne). Élève-maître au lycée Jean Jaurès de Reims de 1943 à 1947, il effectua un service civique rural à Lanques-sur-Rognon (Haute-Marne) puis, à partir d’octobre 1947, son service militaire à l’école des officiers de réserve à Saint-Maixent (Deux-Sèvres).

En octobre 1947, Pierre Sigal commença à enseigner à l’école de l’Arsenal à Châlons-sur-Marne. Nommé à Bisseuil de 1950 à 1953, il obtint un poste en classe unique à Vitry-la-Ville où il fut secrétaire de mairie de 1954 à 1963. Après avoir obtenu le CAPCEG, il enseigna au collège d’enseignement général La Fontaine à Châlons-sur-Marne, de 1963 à sa retraite en 1982.

Pierre Sigal se maria religieusement en juillet 1949 à Verzy (Marne) avec une ancienne normalienne qui, réformée, n’enseigna pas. Le couple eut cinq enfants dont les quatre premiers furent baptisés.

Pierre Sigal, membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1947, fut délégué du canton d’Écury-sur-Coole jusqu’au début des années 1960, puis continua à être membre du conseil syndical de la section départementale. Par la suite, administrateur de la section départementale de la Mutuelle générale de l’Éducation nationale, il fut membre de la commission de contrôle des comptes. De 1964 au début des années 2000, il adhéra au Groupement des campeurs universitaires. Athée, anticlérical, il adhéra à la Libre Pensée pendant quelques années.

Pierre Sigal refusa d’emmener ses élèves lors du passage du général de Gaulle à la fin des années 1950 à Pogny, village voisin de Vitry-la-Ville. Ancien membre du Parti socialiste autonome, puis du Parti socialiste unifié en 1960, il adhéra par la suite au Parti socialiste et fut le secrétaire de la section de Châlons-sur-Marne du PS. En 2015, il était toujours membre du PS à Châlons-en-Champagne.

Mycologue reconnu, adhérent aux sociétés mycologiques de Reims et d’Épernay, organisateur d’expositions, il devint administrateur de Marne Nature Environnement. Membre du conseil d’administration du Musée du Pays du Der, il écrivait des articles dans la revue L’Étrille du Troglo.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173237, notice SIGAL Pierre, Marie, Sylvain par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 mai 2015, dernière modification le 25 mars 2021.

Par Jacques Girault

Iconographie : Pierre Sigal et sa classe au CEG La Fontaine.
Pierre Sigal et son épouse devant l’école de Vitry-la-Ville en 1982.

SOURCES : Arch. Nat., 581AP/100 . — Renseignements fournis par le fils de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément