STENGER Édouard

Par Léon Strauss

Né le 3 octobre 1895 à Schiltigheim (Basse-Alsace annexée) ; militant SFIO depuis 1923 à Bischheim (Bas-Rhin) ; président de la section SFIO de Bischheim, membre du conseil fédéral socialiste du Bas-Rhin, adjoint au maire de Bischheim depuis 1947.

Installé à Bischheim, commune de la banlieue de Strasbourg voisine de Schitigheim , il avait adhéré en 1923 au Parti socialiste SFIO et présida la section de Bischheim dans les années trente et après la Libération. Il était membre du comité fédéral du Bas-Rhin depuis 1938 et conseiller municipal de Bischheim depuis 1935. Il devint deuxième adjoint en 1947, troisième adjoint en 1959 , premier adjoint en 1965. Il prenait une grande part dans la vie associative de sa commune. Membre de la société de gymnastique Alsatia, il en fut fut le secrétaire, puis le vice-président, puis le président. Membre fondateur de la société de musique Harmonia Lyra, il en fut aussi vice-président, puis président. Il était également trésorier de l’association des Jardins ouvriers. Marié en 1920 avec Émilie Fries, originaire de la commune voisine de Bischheim : le couple eut six garçons, dont deux, incorporés de force dans l’armée allemande, furent tués en Russie. Officier de l’Instruction publique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173277, notice STENGER Édouard par Léon Strauss, version mise en ligne le 26 mai 2015, dernière modification le 26 mai 2015.

Par Léon Strauss

Sources : Presse libre, Strasbourg, 29 janvier 1946 – Républicain d’Alsace, Mulhouse, 27 mars et 10 avril 1965.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément