SIVIERI Émile, Eugène, Dario

Par Jacques Girault

Né le 11 janvier 1925 à Château-Queyras (Hautes-Alpes), mort le 22 juin 1999 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; instituteur en Corse ; militant syndicaliste du SNI, militant communiste.

Fils d’un garde des eaux et forêts, d’origine corse comme son épouse, Émile Sivieri effectua des études secondaires au lycée de Bastia. Devenu instituteur remplaçant dans les Hautes-Alpes, il enseigna dans diverses communes de Corse du Fiurmorbu dont Tox, Francardu, Serra-Moïta, Omessa. Par la suite, il dirigea le collège d’enseignement général à Francardo en octobre 1954.

Émile Sivieri se maria en août 1949 à Ajaccio (Corse) avec une institutrice, originaire de Conca (Corse), qui travailla à l’ambassade de France à Tunis.

Émile Sivieri, membre du Syndicat national des instituteurs, fit partie du conseil syndical.

Membre du Parti communiste français depuis 1946, il fut secrétaire de la cellule de Manso et membre du comité de section de Calvi, puis en 1947 secrétaire de la section de San Martino di Lota. Membre du comité de la section communiste d’Ile Rousse, il fut élu, en 1948, au comité de la fédération communiste. En 1949 et 1950, il fit partie du comité des sections communistes de Prunelli di Fiumorbo, puis en 1951 à 1961 de MoÎta dont il devint secrétaire. Il en fut de même dans la section d’Omessa à partir de 1955.

Il ne fut pas reproposé pour le comité fédéral par la conférence fédérale de 1959 en raison de son attitude excessivement prudente en mai 1958, « incompatible avec la qualité de membre du comité fédéral ».

Candidat au Conseil général dans le canton d’Omessa en 1961 et en 1967, candidat à nouveau en 1985 dans le canton de Corte, il était indiqué comme conseiller pédagogique à Corte.

Marié, père d’une fille, Sivieri traduisit des poèmes, notamment ceux de Simon Vinciguerra. Il était le secrétaire général adjoint de l’Association nationale des anciens combattants résistants dans la Haute-Corse.

Émile Sivieri décéda à l’hôpital Saint-Joseph à Marseille. Ses obsèques civiles se déroulèrent à Conca, le 24 juin 1999.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173437, notice SIVIERI Émile, Eugène, Dario par Jacques Girault, version mise en ligne le 31 mai 2015, dernière modification le 24 mars 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Archives du comité national du PCF. — Notes d’Hubert Leziani, d’Ange Rovère et d’Ange Stromboni.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément