STOLL Alfons

Par Pierre Schill

Né le 22 février 1907 à Dudenhofen (Allemagne), mort le 22 février 1947 à Strasbourg (Bas-Rhin) ; mineur dans la Sarre (Allemagne) puis aux Houillères de Petite-Rosselle (Moselle) ; militant de la CGT et du PCF ; conseiller municipal de Stiring-Wendel (Moselle).

Installé en Sarre où son père était cheminot à l’époque où l’Alsace-Lorraine était allemande, Alfons Stoll y travailla dans les houillères où il milita syndicalement et politiquement. Après le référendum de 1935, il vint s’installer dans le bassin houiller lorrain, où il travailla au puits Saint-Charles des Houillères de Petite-Rosselle. Évacué en septembre 1939, il recommença à travailler à Petite-Rosselle en décembre 1940.

Au moment où la Lorraine était annexée pour la seconde fois par l’Allemagne, Alphonse Stoll fut arrêté le 13 janvier 1941 et accusé par les nazis de « haute trahison », parce que membre du Parti communiste interdit. Le tribunal de Sarrebruck (Allemagne) le condamna en juillet 1942 avec quatorze autres militants communistes, dont Pierre Muller, à une peine de deux ans et six mois de prison. Libéré à l’été 1945, Alfons Stoll avait passé quatre ans et demi dans les camps nazis (Natzweiler-Struthof en Alsace annexée puis dans les camps allemands). Revenu très affaibli, il mourut au début de l’année 1947.

Il accepta de figurer symboliquement sur la liste Républicaine et antifasciste aux élections municipales de septembre 1945 dans la commune de Stiring-Wendel (Moselle). Il fut élu en obtenant l’un des meilleurs scores de la liste.

Pendant sa période de captivité et après sa mort, sa famille fut notamment soutenue par son frère Jean Stoll* lui aussi militant CGT et PCF.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173611, notice STOLL Alfons par Pierre Schill, version mise en ligne le 3 juin 2015, dernière modification le 3 juin 2015.

Par Pierre Schill

SOURCES : Arch. HBL : dossier personnel. ─ Arch. personnelles de Marie Feld, née Kloster. ─ Arch. Mun. de Stiring-Wendel (Moselle) : registre des délibérations du conseil municipal. ─ Arch. de l’ADIRP de la Moselle. ─ Le Républicain Lorrain, 27 septembre 1945. ─ Renseignements fournis par Horst Stoll, son fils, et par Auguste Boutter.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément