BOUCHARD Edmond, Robert

Par Jacques Girault, Julian Mischi

Né le 4 mai 1929 à Saint-Priest-en-Murat (Allier), mort le 25 novembre 2021 à Saint-Victor (Allier) ; instituteur ; militant syndical (SNI) ; militant communiste ; conseiller municipal de Saint-Victor (Allier).

Fils d’un cultivateur devenu mineur puis mutilé du travail, membre du Parti communiste français, Edmond Bouchard reçut une instruction catholique, entra à l’École normale d’instituteurs de Moulins (Allier), où il fut le responsable du Syndicat national des instituteurs (1948-1950) et participa aux assemblées de jeunes militants dans le cadre de la Fédération de l’Éducation nationale. Appelé au service militaire en octobre 1951, après avoir suivi le peloton des EOR, il le termina en octobre 1952 comme aspirant.

Titulaire du baccalauréat (sciences expérimentales), membre du mouvement de l’École moderne (Freinet), Edmond Bouchard enseigna successivement à Gouise (1950-1951), à Colombier (1952-1957) et à Saint-Victor jusqu’à sa retraite en 1984.

Membre du Parti communiste français auquel il avait adhéré en 1945 à Saint-Priest-en-Murat, il fut trésorier de la cellule Politzer de la section du PCF de Moulins (octobre 1947-octobre 1948) puis secrétaire de la cellule jusqu’en juillet 1950. Il milita au sein de la cellule de Colombier et fut membre du bureau de la section communiste de Commentry. Il animait le foyer rural de Colombier.

Edmond Bouchard épousa exclusivement civilement en avril 1952 à Montvicq (Allier), Léone Voiret, institutrice, membre du PCF en 1948, puis à nouveau à partir de 1954, dont le père, scieur, était également militant communiste. Le couple eut cinq enfants.

Bouchard devint en 1951 secrétaire départemental de la FEN-CGT tout en militant dans les rangs du SNI. Il désapprouva la décision du Bureau politique du PCF de janvier 1954 qui demandait aux instituteurs communistes de ne militer qu’au seul SNI. Il suivit un stage central des instituteurs, organisé par le comité central du PCF (11-28 septembre 1955). Il fut à deux reprises au milieu des années 1950 membre du conseil syndical de la section départementale du SNI.

Élu conseiller municipal de Saint-Victor en 1965 sur une liste de gauche, il fut le seul de la liste réélu en 1971. Il conduisait en 1977 la liste de gauche qui fut battue.

Edmond Bouchard participa à l’animation de l’amicale laïque de Saint-Victor (secrétaire de 1957 à 1984), présida l’Union sportive de Saint-Victor (1958-1972). Secrétaire du groupe folklorique local à partir de sa création en 1973, il participait au conseil d’administration de la Fédération folklorique. Il militait aussi dans les conseils de la fédération des parents d’élèves (FCPE) des collèges Jean Zay de Montluçon et Marie Curie de Désertines.

Il quitta le PCF en 2001 en désaccord avec la ligne définie par le dernier congrès. Il préconisait une « organisation solide à la base avec des cellules vivantes ». Il avait été pendant quelques années membre de l’association des Vétérans du PCF.
Plus syndiqué depuis 1992, Bouchard quitta la Fédération générale des retraités quand elle approuva la création de la Contribution sociale généralisée.

Il mourut le mort le 25 novembre 2021 à Saint-Victor (Allier).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17382, notice BOUCHARD Edmond, Robert par Jacques Girault, Julian Mischi, version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 30 décembre 2021.

Par Jacques Girault, Julian Mischi

SOURCES : Archives de la fédération du PCF de l’Allier. — Renseignements fournis par l’intéressé et par sa famille.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément