BARRAL Antoine Louis

Par Didier Bigorgne

Né le 9 février 1896 à Lyon (Rhône), mort le 7 février 1970 à Bogny-sur-Meuse (Ardennes) ; ouvrier métallurgiste ; combattant de la guerre 1914-1918 ; militant communiste et résistant FTPF ; maire adjoint de Braux (1945-1947).

Fils naturel de Marie Louise Chazaud, domestique, Antoine Barral fut reconnu par sa mère le 25 février 1896 à la mairie du 2ème arrondissement de Lyon, puis par son père, Joseph Barral, employé du chemin de fer, le 1er juin 1900. La famille s’étant installée dans le département de l’Aisne, il devint ouvrier mécanicien.

Pendant la Première Guerre mondiale, Antoine Barral combattit en Orient, sur le front des Dardanelles. De retour à la vie civile, il fonda une famille. Le 29 novembre 1919, à Saint-Michel (Aisne), il épousa Blanche Marie Devauchelle, sans profession, qui lui donna deux garçons. Le couple vint s’installer à Braux (Ardennes).

Antoine Barral était membre du syndicat des Métaux CGTU de Braux. Il milita aussi au Parti communiste. En mai 1940, il évacua avec sa famille. De retour dans les Ardennes en 1941, il entra dans la Résistance. Il rejoignit la 1ère compagnie FTPF de la vallée de la Meuse en 1943 et se spécialisa dans les sabotages ferroviaires (déboulonnage de rail, explosif). Le 1er septembre 1944, il participa à la défense du pont de service SNCF de Château-Regnault, dernier ouvrage en état sur la Meuse que les Allemands voulaient détruire ; le lendemain, il fut blessé au combat.

Aux élections municipales du 29 avril 1945, Antoine Barral fut élu sur une liste d’unité ouvrière composée de socialistes, de communistes et de cégétistes. Le 8 mai suivant, il devint premier adjoint au maire socialiste René Hugot*et exerça cette fonction jusqu’en octobre 1947. Il conduisit la liste PCF, sans succès, aux élections municipales de 1947, de 1953 et de 1959.

Antoine Barral fut une figure locale et départementale du monde des anciens combattants. Il était membre de l’ARAC et président de l’Amicale des FTPF de Braux-Levrézy. Enfin, il occupa le poste de vice-président de l’UAFFI des Ardennes et siégea pendant de nombreuses années au bureau départemental.

Antoine Barral fut enterré civilement le 10 février 1970 à Braux en présence d’une foule nombreuse : André Compain*, conseiller général communiste, et Ferdinand Faoro*, secrétaire fédéral du Parti communiste des Ardennes, lui rendirent un hommage solennel.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173864, notice BARRAL Antoine Louis par Didier Bigorgne, version mise en ligne le 11 juin 2015, dernière modification le 11 juin 2015.

Par Didier Bigorgne

SOURCES : Arch. municipales de Lyon. — L’Ardennais, 10 et 11 février 1970. — Nouvelles des Ardennes, 15 février 1970.— Presse locale. — État civil de Saint-Michel et de Bogny-sur-Meuse.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément