LAHAYE René, Léon, Théophile

Par Philippe Lecler

Né le 4 janvier 1914 à Charleville (Ardennes), fusillé au maquis de Malleval (Isère) le 29 janvier 1944 ; mécanicien ; résistant de l’As au maquis de Malleval.

René Lahaye était fils d’Ernest Émile Lahaye, employé de Préfecture, et de Jeanne Lucie Fay, sans profession.
En 1941, alors que la famille était rentrée dans les Ardennes après l’évacuation sur ordre de mai 1940, René et son frère André travaillaient comme requis par la préfecture à la reconstruction des ponts de chemin de fer du département. Au printemps de 1943, sur les conseils d’un de leurs officiers d’encadrement, et afin d’échapper au STO, ils rejoignirent le maquis de Malleval (Isère) dont le village abritait un camp important organisé militairement par des Chasseurs alpins. Le 29 janvier 1944, les Allemands et la Milice française prirent au piège le camp de Malleval. Vingt-deux maquisards périrent dans le combat. Le village fut incendié, huit habitants furent jetés dans le brasier d’une grange. Sept autres furent déportés.

René Lahaye, domicilié à Mézières (Ardennes), a été fusillé au maquis de Malleval (Isère) le 29 janvier 1944 avec son frère André Lahaye.


Voir : Malleval

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article173932, notice LAHAYE René, Léon, Théophile par Philippe Lecler, version mise en ligne le 17 juillet 2015, dernière modification le 25 juin 2020.

Par Philippe Lecler

SOURCES : Notes de Philippe Lecler. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément