ARONOWITSCH Jacob

Par Daniel Grason

Né le 8 septembre 1905 à Wilna (Russie), mort à une date inconnue ; volontaire en Espagne républicaine ; artiste de cinéma, conseiller commercial et financier.

Fils de Moses et de Debora née Kliatschko, Jacob Aronowitsch venant de Berlin (Allemagne) arriva en France le 11 juin 1933 porteur d’un passeport Nansen sans visa consulaire. Il logea 36 rue Desnouettes à Paris (XVe arr.). Il se présenta comme artiste de cinéma, mais était sans contrat. Sans ressources personnelles, un frère commerçant à Téhéran (Iran) lui venait en aide.

Le 12 avril 1934, une mesure de refoulement lui était signifiée pour être entré sans visa, il bénéficia de sursis successifs jusqu’au 6 août 1936. Il s’engagea dans les Brigades internationales de l’armée républicaine le 10 février 1937, revint en France le 11 décembre 1938. Il logea au 35 rue de Perceval à Paris (XIVe arr.). Il quitta Paris le 10 juin 1940 au moment de l’exode.

Les Autorités allemandes l’arrêtèrent le 27 juin 1941 comme Juif Soviétique, fut interné jusqu’au 20 mars 1942 au camp de Compiègne (Oise). Il aurait été à cette date déporté en Allemagne, incarcéré dans une forteresse près de Wissembourg en Bavière où des étaient internés des ressortissants soviétiques. Les prisonniers furent libérés par les troupes américaines au cours du mois de mai 1945, Jacob Aronowitsch fut rapatrié en France le 17 mai.

Il habita 5 rue du Pasteur-Wagner (XIe arr.), puis en décembre 1948 au 1 Villa Montcalm (XVIIIe arr.). Il travaillait comme conseiller commercial et financier de la société d’exportation polonaise Vitrame au 68 rue Charron (VIIIe arr.). Le 24 novembre 1949, la police française perquisitionna le siège du Conseil national Polonais en France au 50 avenue Victor-Hugo (XVIe arr.) et la Maison Polonaise 7 rue de Crillon (IVe arr.), Jacob Aronowitsch ne fut pas inquiété.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174023, notice ARONOWITSCH Jacob par Daniel Grason, version mise en ligne le 16 juin 2015, dernière modification le 1er juillet 2019.

Par Daniel Grason

SOURCE : Arch. PPo. 1W 0654.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément