TAILLANDIER Georges, Jean

Par Jacques Girault

Né le 23 novembre 1935 à Saint-Hilaire (Haute-Loire), mort le 14 février 2017 à Auxerre (Yonne) ; instituteur dans l’Yonne ; militant du SNI ; militant de la FOL ; militant socialiste ; adjoint au maire de Vallan (Yonne).

Fils d’un instituteur devenu directeur de cours complémentaire et d’une institutrice devenue professeur de comptabilité dans un collège d’enseignement technique, frère cadet de Jacques Taillandier, Georges Taillandier effectua ses études primaires à Saint-Florentin (Yonne) tandis que son père, officier de réserve, dirigeait un maquis dans la Résistance. Élève du cours complémentaire de Saint-Florentin, éclaireur de France de 1950 à 1954, il entra à l’École normale d’instituteurs d’Auxerre (Yonne). Titulaire du baccalauréat, il obtint plus tard le diplôme SPCN à la Faculté des Sciences de Dijon (Côte d’Or).

Il se maria en avril 1957 à Dives-sur-mer (Calvados) avec Jacqueline Piart, institutrice, sœur de l’épouse de son frère Jacques. Agnostiques, ils eurent quatre filles dont seulement les trois premières furent baptisées,.

Georges Taillandier effectua son service militaire dans le groupe géographique de Joigny. Il exerça comme instituteur dans diverses communes de l’Yonne (Appoigny, Marmeaux, en poste double à Verlin).

Adhérent du Syndicat national des instituteurs depuis 1957, Taillandier fut élu du conseil syndical de la section départementale du SNI en 1963. Il participa aux congrès nationaux du SNI et de la Fédération de l’Éducation nationale à partir de 1967 (intervention le 13 juillet dans la discussion sur la question sociale). Il devint secrétaire détaché de la section du SNI en 1971 et conserva cette responsabilité jusqu‘en 1977 et militait dans la tendance « autonome » puis « Unité, Indépendance, Démocratie ».Il présida dans le départemental la Fédération des conseils de parents d’élèves de 1968 à 1970 et fut dans les années 1970 le secrétaire du Comité départemental d’action laïque.

Puis, il fut détaché à la Fédération des œuvres laïques de l’Yonne comme vice-président de 1978 à 1996, puis comme président de 1997 à 2000.

Retraité, il présida le cercle Condorcet dans le cadre de la Ligue de l’enseignement qui organisait les « entretiens d’Auxerre ». De plus, il était administrateur national de la Ligue de l’enseignement.

Militant socialiste depuis 1978, Georges Taillandier effectua trois mandats d’adjoint au maire de Vallan où il habitait.

Il était membre de la commission exécutive départementale de la Fédération générale des retraités de la fonction publique.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174236, notice TAILLANDIER Georges, Jean par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 juin 2015, dernière modification le 18 août 2021.

Par Jacques Girault

SOURCES : Presse syndicale. — Questionnaire rempli dans le cadre du centre Henri Aigueperse (SE-UNSA). — Renseignements fournis par la famille de l’intéressé.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément