VARENNE Louis

Par Philippe Varenne

Né le 4 novembre 1831 à Chomérac (Ardèche), mort le 28 novembre 1901 à Chomérac ; cultivateur.

Louis Varenne était frère de Charles Varenne. Antoine, leur père, fut d’abord travailleur agricole, ensuite ouvrier mineur à la Compagnie de L’Orme, Jeanne Simone, leur mère, était ménagère ; leur frère aîné Antoine était tailleur de pierre.

Louis Varenne prit part à l’insurrection du 4 décembre 1851, classé dans les meneurs, « exalté et dangereux », « a pillé le courrier de Montélimar ». Il est arrêté par la gendarmerie de Baix (Ardèche) et interné à Privas le 17 décembre 1851, condamné par la commission mixte le 27 février 1852 à « Algérie Plus », il fut transporté le 5 mai suivant à Oued-el-Hamman (Province d’Oran).

Dans son dossier « Secours à divers titres pour causes politiques (1851) », établi en 1880, figure la mention : « n’est revenu qu’après l’amnistie de 1853 » ainsi que les précisions suivantes : « ouvrier terrassier et ne possède rien » et « Dévoué au Gouvernement de la République ». Ensuite, reconnu victime du Coup d’Etat du 2 décembre 1851, il bénéficie d’une pension annuelle de 1 000 francs. En 1881, il fait même partie des électeurs délégués.

Louis Varenne était marié avec Marie Millet. L’aîné de ses fils sera tailleur de pierre. Des liens de sang unissaient les familles de tailleurs de pierre Auguste Quiot, Louis Ranc et Charles Varenne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174355, notice VARENNE Louis par Philippe Varenne, version mise en ligne le 30 juin 2015, dernière modification le 12 avril 2017.

Par Philippe Varenne

Sources : Etat civil. — Chomérac, Crémieu. — Lyon 6ème. — AN BB22 148/1 ; BB30401 & F15 4205 ; correspondance avec Monsieur le professeur Eric Darrieux à propos de sa thèse de doctorat « Résister en 1851 en Ardèche ». ‘— État civil en ligne cote Chomérac 1831 naissances, vue 36 et Chomérac 1901 décès, vue 26.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément