ACCARD Marcel, Arthur [Cheminot]

Par Gilles Pichavant, Jean-Jacques Doré

Né le 17 janvier 1879 à Sotteville-lès-Rouen (Seine-Inférieure, Seine-Maritime), mort le 2 décembre 1925 ; cheminot ; syndicaliste CGT puis CGTU.

Fils d’un ajusteur et d’une journalière, Marcel Accard était lui aussi ajusteur au dépôt des machines de la Compagnie de chemin de fer Ouest-État. Militant du syndicat des Cheminots CGT, il fut inscrit en juin 1910 sur une liste établie par la police indiquant les meneurs ou ceux susceptibles de s’y livrer à l’action directe, parmi les 400 ouvriers.

Resté à Sotteville pendant la guerre, Accard, présidait fréquemment les réunions du syndicat CGT des Cheminots de Sotteville entre 1918 et 1920. Gréviste très actif pendant les deux grèves de 1920, il passa pourtant au travers des révocations.

Après la scission de la fin 1921, il milita au sein du syndicat unitaire (CGTU) des Cheminots de Sottevile jusqu’à sa mort survenue le 2 décembre 1925.

Marcel Accard s’était marié le 20 avril 1912 avec Marie Bardin à Bertheauville (Seine-Inférieure, Seine-Maritime) et il habitait 11 rue du 14 juillet à Sotteville-lès-Rouen.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174392, notice ACCARD Marcel, Arthur [Cheminot] par Gilles Pichavant, Jean-Jacques Doré, version mise en ligne le 21 septembre 2020, dernière modification le 15 septembre 2020.

Par Gilles Pichavant, Jean-Jacques Doré

SOURCES : Arch. Dép. de Seine-Maritime, cote 10 M 388, 1 MP 269 Suspects, 4 MP 2521, Fonctionnaires 1911-1936. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément