SINGEVIN Christiane [née MASSON Christiane, Jacqueline, Gabrielle, Barbe]

Par Alain Dalançon

Née le 4 décembre 1933 à Berck-sur-mer (Pas-de-Calais) ; professeur puis principal de collège à Arras (Pas-de-Calais) ; militante du SNET, puis du SNPDES, membre du bureau national (1978-1992).

Christiane Singevin
Christiane Singevin

Christiane Masson était l’aînée d’une fratrie de cinq enfants. Le père, Jean Baptiste, était marin pêcheur, comme son père, et appartenait à une famille de huit enfants ; la mère, née Andrée Gaborieau, était pupille de l’Assistance publique et avait commencé à travailler comme bonne à 13 ans. Ainsi que ses frères et sœurs, Christiane Masson fut élevée dans la religion catholique comme dans beaucoup de familles du Pas-de-Calais, mais fréquenta l’école publique élémentaire à Cucq.

Bonne élève, elle poursuivit sa scolarité, grâce à une bourse, au cours complémentaire de Montreuil-sur-mer de 1944 à 1949, et entra à l’École normale d’institutrices d’Arras en 1949. Elle effectua sa 3e année de normalienne à l’EN de garçons de Douai (Nord) où elle obtint le baccalauréat mathématiques élémentaires en 1952. Elle fut ensuite élève en classe préparatoire au lycée Fénelon à Paris de 1952 à 1954, et intégra l’École normale supérieure de l’enseignement technique, section A2 (sciences et arts industriels), promotion 1954-1957.

Titulaire du CAPET, elle effectua toute sa carrière dans son département natal du Pas-de-Calais. Elle enseigna d’abord au collège technique de filles de Boulogne-sur-Mer de 1957 à 1969. Elle avait épousé en décembre 1960 à Rang-du-Fliers, René Joly, artisan plâtrier, avec lequel elle eut trois enfants nés en 1961, 1962 et 1966.

Syndiquée au Syndicat national de l’enseignement technique, elle y milita dès l’ENSET et ensuite à Boulogne jusqu’au début des années 1960. Elle s’engagea également politiquement à l’Union de la gauche socialiste en 1958 mais ne prolongea pas son adhésion.

Après 1969, elle devint directrice du collège d’enseignement secondaire de Wimille jusqu’en 1973, puis principal du collège Charles Péguy d’Arras. Elle milita dès lors au Syndicat national du personnel de direction des établissements secondaires affilié à la Fédération de l’Éducation nationale. C’est là qu’elle rencontra Robert Singevin qu’elle épousa en juillet 1975, après avoir divorcé l’année précédente ; ils eurent un fils, Renaud.

La section de Lille du SNPDES lui confia au début des années 1970 la trésorerie qu’elle assuma jusqu’en 2013. En 1978, elle fut élue à la commission administrative nationale et appelée au bureau national par le nouveau secrétaire général, Gilbert Michard. Elle resta membre du bureau, chargée de la vie syndicale, avec Edmond Benayoun, Marcel Peytavi, Jean-Jacques Romero, jusqu’en 1992, et participa activement à la naissance du nouveau Syndicat national du personnel de direction de l’Éducation nationale en 1992, avant de prendre sa retraite l’année suivante, en 1993.

Elle milita cependant à nouveau au plan national dans le SNPDEN de 1994 à 2000 et demeura membre du conseil académique de Lille jusqu’en octobre 2014. Elle siégea en outre de 1980 à 1988 dans les commissions consultatives spéciales, et, après l’obtention du statut de personnel de direction, elle fut commissaire paritaire nationale de 1988 à 1991.

Elle était officier dans l’ordre des Palmes académiques et chevalier dans l’ordre national du Mérite.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174494, notice SINGEVIN Christiane [née MASSON Christiane, Jacqueline, Gabrielle, Barbe] par Alain Dalançon, version mise en ligne le 13 juillet 2015, dernière modification le 2 juin 2016.

Par Alain Dalançon

Christiane Singevin
Christiane Singevin

SOURCES : Arch. IRHSES (dont bulletin du SNPDES puis du SNPDEN). — Renseignements fournis par l’intéressée.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément