WANDER Michel

Par Jean Quellien

Né le 4 mai 1926 à Cabourg (Calvados), disparu et vraisemblablement exécuté en juillet 1944 dans le Calvados ; domestique ; résistant.

Michel Wander était domestique dans une maison bourgeoise à Paris. Revenu au domicile familial, à Cabourg, il prit part avec son frère Christian au sauvetage de parachutistes britanniques restés isolés derrière les lignes allemandes après leur parachutage dans la nuit du 5 au 6 juin.

Le 7 juillet, il fut arrêté par les Allemands, de même que son frère et son oncle Maurice Duval. Conduits d’abord à Pont-l’Évêque, puis au siège de la Gestapo, à Argences, les deux jeunes gens furent vraisemblablement exécutés sommairement peu après. Leurs corps figurent peut-être parmi les onze cadavres non identifiés retrouvés dans des charniers à Saint-Pierre-du-Jonquet en septembre 1944 et novembre 1946.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174628, notice WANDER Michel par Jean Quellien, version mise en ligne le 19 juillet 2015, dernière modification le 5 janvier 2019.

Par Jean Quellien

SOURCE : Jean Quellien (sous la dir.), Livre Mémorial, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément