OURSEL Marcel, Gilbert

Par David Aguilar, Jean-Pierre Besse, Dominique Tantin

Né le 8 mai 1925 à Pagny-sur-Moselle (Meurthe-et-Moselle), mort en action le 20 août 1944 à Saint-Girons (Ariège) ; élève garde mobile à l’École des Cadres à Guéret (Creuse) ; résistant FFI.

Plaque commémorative chemin de Pujole à Saint-Girons
Plaque commémorative chemin de Pujole à Saint-Girons
Crédit : MémorialGenWeb

Fils de Charles Louis Oursel, employé au chemin de fer, et de Mathilde Noyé, sans profession, Marcel Oursel naquit le 8 mai 1925 à Pagny-sur-Moselle (Meurthe-et-Moselle),
Élève garde mobile à l’École des Cadres à Guéret, il vint en convalescence en mai 1944 au centre Bayard d’Audinac-les-Bains (Ariège). Dans sa nouvelle résidence, il était garde mobile à cheval. Le 4 juin, il déserta et rejoignit le maquis de la Crouzette (FTPF) en Couserans (Ariège). Sa monture fut mise à disposition du commandant espagnol du groupe des l’AGE (guérilleros espagnols) qui combattaient aux côtés des FTP. Le 20 août 1944, devenu chef de groupe (alias Marty Émile), il trouva la mort au combat de la Croix Rouge à Saint-Girons. Blessé, il combattit jusqu’à l’épuisement de ses munitions pour couvrir la retraite de ses camarades. Jean Eychenne, un maquisard ariégeois fut tué en même temps que lui.
Homologué FFI, Marcel Oursel a reçu la mention « Mort pour la France » sur avis du Ministres des Anciens combattants en date du 16 décembre 1957.
À Saint-Girons, chemin de Pujole, son nom est inscrit sur une plaque commémorative inaugurée le 8 mai 2007 par le maire de Saint-Girons, Bernard Gondran. Il est inscrit à Montjoie-en-Couserans (Ariège) sur le monument commémoratif des enfants de troupe du centre Bayard, à Clavières (Cantal) sur le monument commémoratif des enfants de troupe et à Pagny-sur-Moselle sur le monument aux Morts.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174660, notice OURSEL Marcel, Gilbert par David Aguilar, Jean-Pierre Besse, Dominique Tantin, version mise en ligne le 3 septembre 2015, dernière modification le 23 novembre 2020.

Par David Aguilar, Jean-Pierre Besse, Dominique Tantin

Plaque commémorative chemin de Pujole à Saint-Girons
Plaque commémorative chemin de Pujole à Saint-Girons
Crédit : MémorialGenWeb

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla, notes manuscrites ou tapuscrites de Claude Delpla. — SHD Vincennes dossier GR 16 P 453056 et AVCC Caen, cote AC 21 P 126886 (à consulter). — Notes d’André Balent et de Jean-Pierre Besse. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément