LABORIE Joseph, Théodore [Dictionnaire des anarchistes]

Par Fontanelli Morel Françoise

Né le 16 février 1895 dans le canton de Goux (Gers) ; ouvrier ajusteur ; anarchiste.

Fils de Catherine Laborie et de père inconnu, Joseph Laborie arriva sans doute à Marseille en juillet 1913 après avoir successivement résidé à Lyon, Genève puis Grenoble. Selon la police, il fut l’ami intime de Frangioni Comunardo avec qui il travailla comme ouvrier ajusteur dans les Ateliers Aman-Vigier du boulevard Vauban (7e arr.). Il fréquenta régulièrement le Cercle Libertaire International d’Études Sociales (voir Nerucci Raffaelle) dans lequel il prit souvent la parole et se fit remarquer par la tenue de propos assez violents. Le 6 juillet 1913, lors d’une réunion il prit la parole au nom des anarchistes lyonnais pour apporter un salut fraternel aux compagnons marseillais.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174727, notice LABORIE Joseph, Théodore [Dictionnaire des anarchistes] par Fontanelli Morel Françoise, version mise en ligne le 22 juillet 2015, dernière modification le 7 juin 2020.

Par Fontanelli Morel Françoise

SOURCES : Arch. Dép. Bouches-du-Rhône, 4 M 2422 rapport n° 4053 du 5 août 1913.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément