MAZOYER Georges

Par Christian Henrisey

Né le 13 août 1901 à Bellegarde (Ain), mort sous la torture le 3 août 1943 à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) ; garagiste ; résistant du réseau JEAN-MARIE BUCKMASTER, section F du SOE.

Garagiste à Tournus, membre d’un réseau de renseignements du SOE, ayant accueilli des envoyés de Londres, Georges Mazoyer fut arrêté le 24 juillet 1943. Il mourut sous la torture à la prison de Chalon-sur-Saône.

Mort pour la France. Homologué FFC-DIR et au grade de sous-lieutenant des FFI. Chevalier de la Légion d’honneur et médaillé de la Résistance à titre posthume. Une rue de Tournus porte son nom. Son nom est sur le Monument aux morts de Préty et sur le monument commémoratif du col de Brancion (Saône-et-Loire).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174933, notice MAZOYER Georges par Christian Henrisey, version mise en ligne le 10 août 2015, dernière modification le 3 janvier 2019.

Par Christian Henrisey

SOURCES : Service historique de la Défense, Vincennes, AI 1Mi 28 et Vincennes GR 16 P 407677 (à consulter). — Mémoire des Hommes. — MémorialGenWeb. — Notes de Christian Henrisey.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément