REYBAUD Jean-Baptiste

Par Jacques Girault

Né le 15 septembre 1900 à Fréjus (Var), mort le 20 novembre 1978 à Saint-Tropez (Var) ; ouvrier ; militant de la CGT ; résistant à Saint-Tropez.

Fils d’un marin et d’une blanchisseuse, Jean-Baptiste Reybaud se maria en avril 1923 à Fréjus. Ouvrier mouleur à l’usine Whitehead (torpilles) de Saint-Tropez, il participa, le 16 avril 1937, à la réunion du bureau élargi de l’Union locale CGT et fut chargé de l’organisation du Premier mai. Membre du Front national, puis du groupe FTPF en 1943, il fut le dirigeant de la résistance dans l’usine. Membre du Comité local de Libération, il fut désigné dans la délégation municipale de Saint-Tropez installée en octobre 1944. Toujours militant syndical, il prit sa retraite dans les années 1960.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174956, notice REYBAUD Jean-Baptiste par Jacques Girault, version mise en ligne le 10 août 2015, dernière modification le 10 août 2015.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. Dép. Var, 18 M 96. — Arch. privées : Lucien Thomazo. — Notes de Jean-Marie Guillon. — Sources orales.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément