BERGÈRE Paul, René

Par André Balent, Jean-Pierre Besse

Né le 29 juin 1924 à Lavelanet (Ariège), mort en action le 22 août 1944 à Durban-sur-Arize (Ariège) ; bûcheron ; résistant de l’Ariège (FTPF).

Paul Bergère (1924-1944)
Paul Bergère (1924-1944)
Cliché : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

Fils d’Ernest Bergère, commis de fabrique, et de Marguerite Labeur, ourdisseuse, Paul Bergère, bûcheron, célibataire, était domicilié dans sa commune de naissance, centre de l’industrie textile au nord-est du département dans la zone pré-pyrénéenne. Sans doute réfractaire au STO, il était résistant de la 3103e compagnie des FTPF de l’Ariège (Pays d’Olmes). Cette unité était commandée par René Burg. Le 21 août, elle fit mouvement vers l’ouest du département et, les 21 et 22 août 1944, participa, avec d’autres maquis (FTPF, AGE, AS) à la bataille de Castelnau-Durban qui permit la capitulation du Marchsgruppe formé par les troupes allemandes de Saint-Gaudens (Haute-Garonne) et de Saint-Girons (Ariège) qui, à la suite du débarquement allié en Provence, faisaient mouvement vers la basse vallée du Rhône. Ces soldats (Allemands et contingent de la Légion du Turkestan dont les hommes étaient connus comme "Mongols", collaborationnistes du PPF) avaient tué, le 21 août, onze civils à Rimont qu’ils avaient incendié. Paul Bergère fut tué par balle au quartier des Mounts à Durban-sur-Arize (Ariège) : une rafale de mitrailleuse l’atteignit alors qu’il allait reconnaître les positions allemandes. Léon Maudou et Albert Trafiquant furent aussi deux autres maquisards de la 3103e compagnie de FTPF de l’Ariège qui furent tués à Durban-sur-Arize..

Le corps de Paul Bergère repose au cimetière de Lavelanet. Son nom figure sur le monument de Castelnau-Durban qui commémore les victimes résistantes et civiles de cette bataille ainsi que deux autres enfants de la localité, résistants, tués à Foix (Clovis Dedieu) ou à Toulouse (Viadieu Achille). Il est également inscrit sur les monuments aux morts de Lavelanet (Ariège), de Castelnau-Durban (Ariège stèle des victimes de Seconde Guerre mondiale et de Durban-sur-Arize (Ariège) sous le nom de "Paul Berger" (sic). Paul Bergère a reçu la mention « Mort pour la France » en octobre 1945.
Il a été homologué sous-lieutenant FFI en juillet 1952.

Résistants morts en action et victimes civiles, Castelnau-Durban et Durban-sur-Arize, 22 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article174998, notice BERGÈRE Paul, René par André Balent, Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 21 octobre 2015, dernière modification le 15 septembre 2020.

Par André Balent, Jean-Pierre Besse

Paul Bergère (1924-1944)
Paul Bergère (1924-1944)
Cliché : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla

SOURCES : SHD-AVVC Caen, AC 21 P 20356 (à consulter). — Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla. — AVCC, Caen, 21 P 20356. — État civil. — Site MemorialGenWeb consulté le 1er janvier 2019 et le 15 septembre 2020 (André Balent).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément