EYCHENNE Jean

Par André Balent, Jean-Pierre Besse

Né le 8 mai 1913 à Esplas-de-Sérou (Ariège), mort en action le 20 août 1944 à Saint-Girons (Ariège) ; résistant du maquis du col de la Crouzette (Ariège), 3102e compagnie des FTPF de l’Ariège.

Fils de Joseph et Marie Eychenne, cultivateurs, Jean Eychenne, résidait près de Foix à Montgailhard (Ariège). Il était résistant du maquis de la Crouzette, en Couserans (Ariège) — Voir Plaisant René — qu’il avait rejoint le 15 août. Il vit Foix libéré le 19 août. Il a été tué à la bataille de Saint-Girons (20-21 août 1944) qui permit la libération de la ville. Son chef de groupe, le gendarme Marcel Oursel- alias "Marty", fut tué en même temps que lui.

Jean Eychenne a reçu la mention « Mort pour la France ». Son nom figure sur le monument aux morts de Montgailhard (Ariège).

Voir Saint-Girons (Ariège), victimes de la répression allemande et collaborationniste (fin mai-début juillet 1944) et des combats de la Libération, 20-21 août 1944

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175029, notice EYCHENNE Jean par André Balent, Jean-Pierre Besse, version mise en ligne le 20 octobre 2015, dernière modification le 20 mai 2022.

Par André Balent, Jean-Pierre Besse

SOURCES : Arch. dép. Ariège, 64 J 23, fonds Claude Delpla, notes manuscrites ou tapuscrites de Claude Delpla ; 64 J 213, maquis de la Crouzette, fiche manuscrite. —Notes de Jean-Pierre Besse et d’André Balent. — État civil. — Site MemorialGenWeb consulté le 30 juillet 2020 (André Balent)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément