ARTHUR Louis

Par Dominique Tantin

Né le 5 septembre 1913 à Saint-Pierre-Quilbignon, commune rattachée à Brest en 1945 (Finistère), exécuté le 25 août 1944 à La Frette-sur-Seine (Seine-et-Oise, Val-d’Oise) ; chauffeur de chaudière ; victime civile.

Domicilié à Sartrouville (Seine-et-Oise, Yvelines) au 38 rue de l’Union, Louis Arthur était marié et père de trois enfants. Sous l’Occupation, sa famille se réfugia à Niort (Deux-Sèvres), et s’installa au 17 rue de la Regratterie.

De retour dans la région parisienne à une date non renseignée, il fut pris comme otage le 25 août 1944 par les Allemands à La Frette-sur-Seine et passé par les armes le même jour à 9h30.

Il fut déclaré « Mort pour la France » le 20 juillet 1945. Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Sartrouville où il est inhumé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175063, notice ARTHUR Louis par Dominique Tantin, version mise en ligne le 16 août 2015, dernière modification le 27 mai 2021.

Par Dominique Tantin

SOURCES : DAVCC, Caen. — Arch. Dép. des Deux-Sèvres, 158 W 221.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément