BOURBON Henriette, Eugènie [épouse CORDIER Henriette]

Née le 18 janvier 1911 à Yenne (Savoie) ; militante communiste vivant à Moscou.

Membre de la CGTU depuis 1929 et du PC depuis janvier 1930, Henriette Bourbon se maria avec le dirigeant communiste Marcel Cordier le 20 avril 1933 à Paris XIXe arr. Lorsqu’il fut nommé secrétaire à l’Exécutif du SRI à Moscou, elle le rejoignit. Ils eurent une fille, Jacqueline, née le 2 décembre à Moscou cette même année. En août 1934, ils effectuèrent un voyage en Oural avec Marcel Willard et sa famille, et Marie Lahy-Hollebecque. Cordier et sa femme revinrent en France le 1er octobre 1934, via Prague et Vienne, comme l’atteste un échange de courrier entre Stassova et Abramov. Leur présence à Moscou est signalée en janvier 1936 : Strassova voulait alors employer Henriette Bourbon comme secrétaire du Service latino-européen du MOPR mais on lui répondit : « D’après les données revérifiées encore une fois, nous vous informons une seconde fois que BOURBON-CORDIER Henriette ne doit pas être employée dans votre appareil. » On ignore ce que firent Henriette et Marcel Cordier en URSS en 1936 et 1937.

Marcel Cordier n’échappa pas à la grande vague de répression qui accompagna les procès de Moscou. Il fut arrêté le 5 janvier 1938 par les autorités russes sous l’inculpation d’espionnage et fut aussitôt exclu du PC français. Aucune charge n’ayant pu être retenue contre lui, malgré un interrogatoire quasi ininterrompu pendant vingt jours et les multiples pièges qui lui avaient été tendus, Cordier fut libéré le 26 avril 1939. En règle générale les Français échappaient à l’exécution et au goulag. Il dut demander son rapatriement au consulat de France à Moscou et rentrer à Paris le 30 avril. L’année suivante il rompit avec Henriette Bourbon. Le divorce fut prononcé le 20 mars 1944 par le tribunal civil de la Seine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article17531, notice BOURBON Henriette, Eugènie [épouse CORDIER Henriette], version mise en ligne le 20 octobre 2008, dernière modification le 1er juin 2012.

SOURCES : RGASPI, 495 270 5304. — Notices DBMOF et DBIC. — Notes de Rachel Mazuy sur son voyage dans l’Oural, d’après les carnets de voyage de Marcel Willard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément