LHUERRE Robert

Né le 5 août 1921 à Libreville (Gabon), exécuté sommairement le 28 août 1944 au lieu-dit La Fédération, à Bar-le-Duc (Meuse) ; employé ; résistant.

Les parents de Robert Lhuerre travaillaient dans une exploitation forestière du Gabon. Son père était un métis guyanais. Revenu en métropole à dix-huit ans, il s’engagea dans l’Armée de l’Air puis fut démobilisé à Alger. Il fut employé de l’ONIC (Office national interprofessionnel des céréales) de Bar-le-Duc.
Robert Lhuerre entra en résistance grâce à Huguette Mangenot, fille d’un chef de gare de Sillery (Marne). Il participa à un réseau belge, Possum, qui organisait l’évasion de la France occupée des aviateurs alliés (60 à 80 militaires selon une estimation, à leur actif). Passeur de la filière Reims, il disposait d’un émetteur selon le témoignage de sa fiancée de l’époque, Anne-Marie Mougel. Cet émetteur fut retrouvé dans le grenier de la maison familiale, rue du Four à Bar le Duc, à l’occasion de travaux effectués dans les années 1970.
Arrêté le 8 juin 1944 avec son cousin Bernard Collotte, torturé, emprisonné à l’ancienne École normale de jeunes filles, il fut exécuté le 28 août 1944 à 23 ans, avec Jean Pornot, Gilbert Voitier, Henri Varinot et un russe Constantin Maskaloff.

Il est titulaire de la médaille des Forces française de l’intérieur., de la Croix de guerre avec palme et de la Médaille militaire. Son nom fut donné à la rue où s’élève le monument commémoratif.
MémorialGenWeb :
" Dans la soirée du 28 août 1944, cinq jeunes résistants sont extraits de la prison allemande installée dans les locaux de l’école normale - A l’écart de la ville, au lieu dit "la Fédération" ils sont fusillés - A cet endroit, le 28 août 1945, un monument est inauguré - Fait de pierre, la sculpture est dûe à Mr Clausse - Quatre d’entre eux reposent à la NN de Bar-le-Duc, le cinquième est inhumé à la Nécropole Nationale de Verdun-Bévaux". Chaque année un hommage leur est rendu. .

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175392, notice LHUERRE Robert, version mise en ligne le 9 septembre 2015, dernière modification le 19 avril 2022.
Les fusillés de la Fédération
Les fusillés de la Fédération
Stèle de Bar-le-Duc
Stèle de Bar-le-Duc

SOURCES : Renseignements communiqués par son neveu, Philippe Lhuerre. — Collection de l’Est républicain.— Notes de Jean-Pierre Harbulot. — MémorialGenWeb. — sources familiales. — Notes de Fred S.E. Greyer sur le réseau Possum.

Version imprimable Signaler un complément