BERNARD Maurice, Émile, Gabriel

Par Daniel Grason

Né le 16 février 1921 à Paris (VIe arr.), mort le 21 août 1944 à l’Hôpital Saint-Louis à Paris (Xe arr.) ; garçon-boucher, manœuvre, gardien de la paix ; F.F.I.

La famille Bernard demeurait 18 rue Charles-Floquet au Blanc-Mesnil (Seine-et-Oise, Seine-Saint-Denis), Maurice Bernard alla à l’école primaire, il obtint son CEP. Il débuta le 13 octobre 1936 dans la vie active comme apprenti boucher 127 rue de Flandre au Bourget jusqu’en mars 1938. Boucher il travailla à la maison Blanchard 6 avenue Pierre-et-Marie Curie, puis chez Barrais 63 avenue Massenet au Blanc-Mesnil. Du fait de l’Occupation allemande, du rationnement, il devint le 7 juillet 1941 manœuvre chez Marchal 46 rue Victor-Hugo à Pantin (Seine, Seine-Saint-Denis). Il fut requis au service agricole du centre de Linars (Seine-et-Oise, Essonne) du 1er décembre 1941 au 6 février 1942, mais redevint boucher chez Guillon rue de l’Abbé Niort au Blanc-Mesnil.

Il sollicita un emploi de gardien de la paix à la préfecture de police de la paix en février 1942, fut embauché gardien de la paix stagiaire le 1er mai 1942, il était titularisé le 1er juillet 1943, affecté au commissariat de la circonscription d’Aubervilliers (Seine, Seine-Saint-Denis). Il épousa Renée Cassan le 19 octobre 1942, le couple eut un enfant et habita 1 rue des Bleuets à Drancy (Seine, Seine-Saint-Denis).

Le 20 août 1944, quatre policiers dont Maurice Bernard recevaient l’ordre de l’Etat-Major de la police municipale d’appréhender Firmin F… un débitant de boissons « compromis avec les allemands » au 1 rue Solférino à Aubervilliers. Le tenancier, armé, tira trois coups de revolver sur la poitrine de Maurice Bernard. Transporté au poste de secours de la ville, puis à l’Hôpital Saint-Louis, il mourut de ses blessures le lendemain.

Son inhumation eut lieu le 27 août au cimetière de Blanc-Mesnil. Il fut déclaré « Victime du devoir », homologué F.F.I. Il a été cité à l’Ordre de la Nation (JO du 20 décembre 1944), et décoré de l’ordre de la Légion d’Honneur (JO du 3 janvier 1945). Son nom figure sur la plaque commémorative des FFI-FTP de Drancy. Une rue de Blanc-Mesnil et de Drancy porte le nom de Maurice Bernard.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175434, notice BERNARD Maurice, Émile, Gabriel par Daniel Grason, version mise en ligne le 11 septembre 2015, dernière modification le 19 décembre 2018.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. KC 4. – – SDH, Caen AC 21 P 20820. – Site internet GenWeb.
PHOTOGRAPHIE : Arch. PPo.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément