RIUS Pierre

Par André Balent

Né le 11 novembre 1878 à Sahorle, commune de Vinça (Pyrénées-Orientales), mort le 14 mai 1939 à Prades (Pyrénées-Orientales) ; pâtissier à Prades (Pyrénées-Orientales) ; militant du Parti socialiste SFIO ; conseiller municipal puis premier adjoint au maire de Prades

Fils de Pierre et de Thérèse Paraire, Pierre Rius naquit à Sahorle, un hameau de Vinça, bourgade du Bas Conflent.

Il s’établit à Prades comme pâtissier. Adhérent du Parti socialiste SFIO, il fut élu conseiller municipal de Prades le 10 décembre 1922 à la suite de l’élection provoquée par la dissolution de l’assemblée communale (Voir : Fournols Louis). Jusqu’en 1925, il siégea dans un conseil municipal où la gauche (socialistes SFIO et radicaux-socialistes) avait la majorité (le maire, Jean Arrous, était radical-socialiste).

En mai 1925, Pierre Rius était à nouveau candidat à Prades. Au second tour de scrutin, il figurait sur la liste du cartel des gauches issue de la fusion d’une liste socialiste et syndicaliste et d’une liste radicale. Élu, il accéda aux fonctions de premier adjoint de la ville. Le préfet des Pyrénées-Orientales notait à son sujet qu’il jouait "un rôle effacé, étant peu préparé à remplir des fonctions municipales" et soulignait qu’il avait "un caractère un peu vif".

Pierre Rius ne fut pas réélu en mai 1929. Il fut à nouveau candidat à Prades en mai 1935 sur la "liste antifasciste de défense des intérêts communaux et de la paix" conduite par la député socialiste SFIO Joseph Rous : cette liste fut battue.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175529, notice RIUS Pierre par André Balent, version mise en ligne le 18 septembre 2015, dernière modification le 24 juillet 2019.

Par André Balent

SOURCES / Arch. dép. Pyrénées-Oreintales, 2 M5 282 (ancienne cote) — Arch. com . de Prades, registres de l’état civil et des délibérations du conseil municipal. — Le Cri catalan, 1922-1924. — L’Avant-Garde, Prades, 48, mai 1935. — Témoignage oral d’Henri Gipolo, maire de Prades, 28 août 1982. — Renseignements recueillis auprès de sa fille, charcutière à Prades, 1er décembre 1982.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément