MOYON Roger, Marcel

Par André Grossetête

Né le 22 novembre 1925 à Paris (VIe arr.), mort en action le 30 juin 1944 au maquis de Voisines (Haute-Marne) ; lycéen ; maquisard.

Roger Moyon naquit à Paris, rue d’Assas. Ses parents vinrent s’installer à Dijon (Côte-d’Or). Il aimait le sport, et particulièrement la boxe. Il était champion de Dijon et de Bourgogne en 1943, et demi-finaliste du challenge du Matin.
Il fit partie des lycéens de cette ville qui, entraînés par Monsieur Zoll, décidèrent de participer à la Libération.
Son corps fut retrouvé aux côtés de celui d’Hubert Aubry. Il fut sans doute l’un des premiers tués du maquis.
Il est inhumé à Dijon, dans le carré des corps restitués du cimetière communal (Carré 6, tombe 86).

Mort pour la France. Croix de guerre. Homologué au grade d’aspirant des FFI et DIR.
Son nom figure sur le monument commémoratif et sur la plaque commémorative 1939-1945, à Voisines (Haute-Marne).



Voir Voisines (30 juin 1944)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article175712, notice MOYON Roger, Marcel par André Grossetête, version mise en ligne le 28 septembre 2015, dernière modification le 1er octobre 2019.

Par André Grossetête

SOURCES : SHD-AVCC Caen AC 21 P 96773 et Vincennes GR 16 P 436307 (à consulter). — Josette et André Grossetête, Voisines, Juin 44 : Chronique d’un massacre annoncé, Éditions D. Guéniot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément