VALADE Marcel, Henri

Par Daniel Grason

Né le 2 mars 1925 à Paris (Xe arr.), mort le 3 avril 1985 à Mainviliers (Eure-et-Loir) ; compositeur typographe ; résistant FTP ; déporté politique.

Fils de Marcel Valade, ajusteur, et de Fernande Vergnac, sans profession, Marcel Valade demeurait chez sa grand-mère 9 rue Auguste-Blanche à Puteaux (Seine, Hauts-de-Seine) lorsqu’il entra dans la résistance communiste au sein des FTP en juin 1944. Le responsable lui attribua le matricule 6484. Début juillet 1944, le contact avec l’organisation fut rompu, puis rétabli avec Marcel Coeuret et Louis Lereste. Des inspecteurs de la BS2 l’interpellèrent après la mi-juillet 1944. Lors de son arrestation il portait sur lui une feuille semestrielle de tickets d’alimentation démunie de cachet officiel. Lors de son interrogatoire il déclara ignorer que les FTP étaient dirigés par le parti communiste.
La BS2 avait déjà interpellé Marcel Coeuret, Louis Lereste et René Dillé, dans les jours qui suivirent la BS2 appréhenda une dizaine de résistants dont : Jean Beroujon, Raymond Cotillard, Marcel Pery, Jean Audoin alias Jacques Le Foll, Pierre Perret, Michel Trival, Albert Baudet et Maurice Requillé. Tous étaient dans le convoi de 1654 hommes qui partit le 15 août 1944 de la gare de Pantin à destination du camp de concentration de Buchenwald (Allemagne). Immatriculé 77699, il travailla au Kommando de Rossla à 20 kilomètres à l’ouest de Nordhausen dans un entrepôt pour l’usine et Dora, puis au Kommando de Kelbra où les déportés stockaient des produits destinés à la fabrication des armes secrètes de l’usine de Dora, puis de nouveau à Rossla.
Marcel Valade fut libéré le 3 avril 1945. Il a été homologué Déporté interné résistant (DIR).
Marcel Valade s’était marié une première fois le 2 mars 1946 à Puteaux (Seine, Hauts-de-Seine) avec Simone Evrat dont il divorça en juin 1956 pour se remarier avec Aline Stéphan le 16 mars 1963.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176021, notice VALADE Marcel, Henri par Daniel Grason, version mise en ligne le 14 décembre 2015, dernière modification le 3 mars 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. PCF Cartons 16 rapports hebdomadaires des Renseignements généraux du 24 juillet 1944, 77W 837. – Bureau Résistance GR 16 P 582363. – Livre-Mémorial, FMD, Éd. Tirésias, 2004. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément