PERRET Pierre, Roger

Par Daniel Grason

Né le 30 décembre 1898 à Moustier-Ventadour (Corrèze), mort le 4 avril 1945 à Nordhausen (Allemagne) ; épicier ; militant communiste ; déporté politique.

Fils d’un couple de cultivateurs Baptiste et Marie, née Vedrenne, Pierre Perret demeurait 105 rue du Chevaleret à Paris (XIIIe arr.), il hébergeait Jean Audoin alias Jacques Le Foll responsable d’un groupe FTP. Des inspecteurs de la BS2 interpellèrent ce dernier le 21 juillet 1944, ils perquisitionnèrent le domicile de Pierre Perret. Ils saisirent à son domicile : quatre lettres adressées à Jacques Le Foll, un stencil de La Vie Ouvrière datée du 30 décembre 1943, une brochure Les Cahiers du Communisme de 1944.
La BS2 interpella d’autres résistants : Marcel Coeuret, Louis Lereste, Marcel Valade, Louis Dillé, Raymond Cotillard, Jean Audoin alias Jacques Le Foll, Pierre Perret, Michel Trival, Albert Baudet et Maurice Requillé.
Tous étaient dans le convoi de 1654 hommes qui partit le 15 août 1944 de la gare de Pantin à destination du camp de concentration de Buchenwald (Allemagne) où il fut immatriculé 77354. Envoyé au camp de Dora, puis au Kommando de Nordhausen où les détenus travaillaient pour les entreprises de la ville de Dora. Plus de 900 déportés de ce convoi moururent dont Pierre Perret d’épuisement, le 4 avril 1945 à Nordhausen où étaient regroupés des inaptes au travail. Le lieu et la date de sa mort figurent sur son acte de naissance ainsi que la mention « Mort pour la France ».
Pierre Perret a été homologué au titre de la Résistance intérieure française (RIF), et Déporté interné résistant (DIR).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176145, notice PERRET Pierre, Roger par Daniel Grason, version mise en ligne le 20 octobre 2015, dernière modification le 4 mars 2020.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. PCF Cartons 17 rapports hebdomadaires des Renseignements généraux du 31 juillet 1944, transmis par Gilles Morin 77W 837. – Bureau Résistance GR 16 P 468348. – Livre-Mémorial, FMD, Éd. Tirésias, 2004. – Site internet Morts dans les camps. – État civil, arch. Départementales de la Corrèze 2E 145_13 Moustier-Ventadour 1882-1902 vue 270.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément