GIRAUD Robert, parfois dit Pierre GIRAUD

Membre de l’Orchestre rouge ; guillotiné le 28 juillet 1943 à la prison allemande de Plötzensee à Berlin ; comptable ; résistant communiste.

Robert Giraud de l’Orchestre rouge pourrait se confondre avec Robert Giraud : même origine marseillaise, même fonction de commissaire politique en Espagne, même date de mariage. Diffère le décès.

"Pianiste" de l’Orchestre rouge, et en connexion avec l’appareil des cadres du Parti communiste, Robert Giraud fut semble-t-il arrêté le 10 décembre 1942. Sa femme, Lucie Giraud (née Arrouaix en 1913 à Paris, décoratrice, épousée en octobre 1939) réussit à s’échapper et se cacha jusqu’à la Libération.

Torturé, envoyé en Allemagne, il fut guillotiné le 28 juillet 1943 à la prison allemande de Plötzensee à Berlin sous le n°3721 avec la plupart des membres du réseau parisien de l’Orchestre rouge.
Lucie mourut en juillet 2000 dans une maison de retraite de la banlieue sud de la région parisienne.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176211, notice GIRAUD Robert, parfois dit Pierre GIRAUD, version mise en ligne le 14 décembre 2015, dernière modification le 23 février 2021.

SOURCE : Guillaume Bourgeois, La véritable histoire de l’Orchestre rouge, Nouveau monde éditions, 2015.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément