GÉRAUD Claude, François, Marie, Bernard

Né le 7 janvier 1944 à Monaco, mort le 3 juin 2011 à Paris (XVIe arr.) ; professeur de lysée technique puis d’IUT ; militant de l’UNEF, de la SFIO, du PSU puis du Parti socialiste.

Né dans une famille fortement touchée par la Shoah (ses grand-parents et deux tantes moururent à Auschwitz), militant de la à la Fédération Léo Lagrange de 1961 à 1969, membre de la SFIO qu’il quitta en 1962, Claude Géraud fut élève au lycée Henri-IV puis ou lycée Claude Bernard où il eut comme professeur d’histoire Marc Heurgon.

Il milita à l’UNEF de 1963 à 1968 , notamment au Groupe des Étudiants d’Histoire (GEH-UNEF) et coopéra avec Marc Heurgon pour le contrôle de l’UNEF. Animateur de la section Sorbonne des Étudiants socialistes unifiés, il participa au meeting du 3 mai à la Sorbonne et fut responsable du service d’ordre avec Dominique Guibert de la JCR. En juin, il était favorable à un "Grenelle étudiant", position qui n’eut pas le soutien des ESU. Il esquissait ainsi une position "modérée" qui s’affirma dans les années suivantes.

En septembre 1968, favorable à la participation de l’UNEF aux nouveaux conseils d’UER, il fit une liste commune avec Cascarano des ESU, en alliance avec la JCR, obtenant 72% des voix, mais il démissionne en octobre, "ne voulant pas servir de masse de manœuvre aux différents entre la professeur."

Interpellé le 9 octobre 1968 avec dans sa voiture du matériel de service d’ordre, il fut inculpé de transports d’armes. Défendu par maîtres Leclerc et Libmann, il fut condamné à 1000 F d’amende et vit son sursis cassé. Le cabinet d’Edgar Faure était intervenu en sa faveur, mais sans faire plier le ministère de l’Intérieur.

Il quitta les ESU et adhéra au PSU où il resta jusqu’en 1972.

Il alla au Parti socialiste pour soutenir le courant Rocard. Déçu du mitterrandisme, il s’intéressa surtout à la CFDT jusqu’à ce que la maladie interrompe son militantisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176354, notice GÉRAUD Claude, François, Marie, Bernard, version mise en ligne le 14 décembre 2015, dernière modification le 8 juillet 2021.

SOURCE : Site de l’ITS
http://www.institut-tribune-sociali...

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément