MILLE Paul (Saône-et-Loire)

Par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy

Né le 2 avril 1899 au [Le] Creusot (Saône-et-Loire) (ncec) ; syndicaliste CGT de la Métallurgie et de la Saône-et-Loire ; militant communiste.

Paul Mille (parfois orthographié Milles) était, en 1945, délégué d’atelier, membre du comité d’établissement des usines Schneider au Creusot, et, selon une note de police, adhérent au Parti communiste. Secrétaire adjoint du syndicat CGT des métaux du Creusot, il assumait alors également la fonction de secrétaire adjoint de l’Union locale CGT de cette commune.

Lors de l’assemblée générale du 13 février 1946, il succéda à Claude Dumonet, de tendance socialiste, au poste de secrétaire du syndicat CGT des métaux de sa commune natale. Ce syndicat regroupa alors 4655 adhérents, sans compter les 635 adhérents de Montchanin-les-Mines, qui lui étaient rattachés.

Paul Mille demeurait alors au Creusot.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article176432, notice MILLE Paul (Saône-et-Loire) par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 2 novembre 2015, dernière modification le 6 novembre 2015.

Par Louis Botella, Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Arch. Dép. Côte-d’Or, 40 M 299, 40 M 305. — Etat civil (recherches infructueuses)

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément